Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique

Image non encore disponible
Pays :Belgique
Création :1951
Note :
Créé en 1951 à l'initiative de la Reine Élisabeth de Belgique dans la lignée du Concours international Eugène Ysaÿe, le concours Reine Élisabeth est destiné, selon les années, aux violonistes, pianistes, compositeurs et chanteurs
Domaines :Musique
Autres formes du nom :Concours Reine Élisabeth
Internationale musiekwedstrijd Koningin Elisabeth van België (néerlandais; flamand)
Koningin Elisabethwedstrijd (néerlandais; flamand)

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Le concours musical international Reine Élisabeth de Belgique

    Description matérielle : 1 vol. (32 p.)
    Édition : Bruxelles : Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique , DL 1989

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42608090h]
  • Données annuelles

    2000

    Description matérielle : 1 vol. ([14] p.)
    Description : Note : Contient la liste des membres du Conseil d'administration et du jury, ainsi que le palmarès pour les années 1951 à 2000
    Édition : Bruxelles : Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique , [2000]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb426083685]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Internet, http://www.concours-reine-elisabeth.be, 2001-04

Autres formes du nom

  • Concours Reine Élisabeth
  • Internationale musiekwedstrijd Koningin Elisabeth van België (néerlandais; flamand)
  • Koningin Elisabethwedstrijd (néerlandais; flamand)

Biographie Wikipedia

  • Le concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique (CMIREB) est un concours destiné à récompenser des instrumentistes, chanteurs (à partir de 1988) ou des compositeurs (à partir de 1953). C'est l'un des plus prestigieux du monde et les lauréats sont souvent assurés de faire une brillante carrière de soliste. Le comte Jean-Pierre de Launoit en était le Président jusqu'à son décès le 12 novembre 2014. Après le décès de la reine Élisabeth en 1965, c'est la reine Fabiola qui devient la présidente d'honneur du CMIREB jusqu'en 2013. En 2014, à l'occasion de la session de chant, la reine Mathilde reprend le flambeau.En janvier 2015, les organisateurs annoncent une session consacrée au violoncelle à partir de 2017.

Pages équivalentes