Christoph Luxenberg : pseudonyme individuel

Language :allemand
ISNI :ISNI 0000 0000 7248 4068

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • Thèse universitaire soutenue en 2000, publiée en 2004. - Étude philologique du Coran à partir de la langue syro-araméenne, proposant une réinterprétation de certains passages obscurs. - Porte en sous-titre : "Ein Beitrag zur Entschlüsselung der Koransprache"

  • The Syro-Aramaic reading of the Koran

    a contribution to the decoding of the language of the Koran

    Material description : 1 vol. (349 p.)
    Note : Note : Bibliogr. p. 335-339
    Edition : Berlin : H. Schiler , 2007

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb411540494]

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Die syro-aramäische Lesart des Koran : ein Beitrag zur Entschlüsselung der Koransprache / Christoph Luxenberg, 2000

Wikipedia Biography

  • Christoph Luxenberg est le pseudonyme d'un philologue allemand d'origine libanaise-chrétienne travaillant dans une université allemande, analyste du Coran peut-être inspiré de Georg Christoph Lichtenberg. Il est l'auteur de l'ouvrage controversé Die Syro-Aramäische Lesart des Koran: : Ein Beitrag zur Entschlüsselung der Koransprache (en français : Lecture syro-araméenne du Coran : une contribution pour décoder la langue du Coran), publié en 2000 en allemand. Il s'agit d'une étude philologique dans laquelle un certain nombre d'hypothèses sont étudiées, dont il ressort que les sources du Coran proviendraient de l'adoption de lectionnaires syriaques destinés à évangéliser l'Arabie.À l'aide de sa méthode, qui consiste à vérifier si les termes arabes n'ont pas un équivalent syriaque, Luxenberg indique que certains passages coraniques seraient mal interprétés : le mot houri signifierait raisins blancs, et non pas vierges aux grands yeux. L'expression sceau des prophètes signifierait « témoin », voulant dire que Mahomet est témoin des prophètes venus avant lui. Des thèses similaires sur les bases araméenne du Coran ont été développées par Alphonse Mingana déjà en 1927 dans Syriac Influence on the Style of the Kur'an, 11e Bulletin of the John Rylands Library, 1927.En raison du caractère polémique de ses thèses, l'auteur a dû adopter un pseudonyme pour éviter les affrontements avec les factions islamiques intégristes, ouvertement en désaccord avec le fait que l'on puisse tenter ce genre d'étude académique sur le Coran.

Closely matched pages