Abbaye Saint-Laurent. Bourges

Pays :France
Langue :français
Création : 625
Fin d'activité :13-09-1792
Note :
Il semble que ce soit lors Concile de Reims de 625 que saint Sulpice II, évêque de Bourges, fit amener des religieuses bénédictines pour sa ville. Une charte antérieure au IXe siècle évoque la construction de l'abbaye hors de la ville, près du rempart gallo-romain. Sainte Euphrasie (morte en 840), fille de Charlemagne, fut la première abbesse connue. Jusqu'à la Révolution, l'abbaye jouit d'une très grande prospérité et notoriété, avec des soeurs et des pensionnaires issues des plus grandes et riches familles
Un décret d'expulsion fixa le départ des religieuses au 1er octobre 1792. Elles quittèrent leur couvent du 8 au 12 septembre, fuyant les émeutes. Un petit groupe se reconstitua à Bourges après le Concordat et fit construire un nouveau monastère, Saint-Laurent ayant été vendu. Il en reste aujourd'hui un ensemble de propriétés privées. Les Bénédictines s'exilèrent de nouveau en 1904 à Onate (Espagne) avec les trésors de l'ancienne abbaye Saint-Laurent
Autres formes du nom :Abbaye de Bénédictines. Bourges (Saint-Laurent. 625-1792)
Bénédictines de Saint-Laurent de Bourges
Monastère Saint-Laurent. Bourges

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Monastères et moniales à Bourges / Simone Marioton, 1993
  • CORELI

Autres formes du nom

  • Abbaye de Bénédictines. Bourges (Saint-Laurent. 625-1792)
  • Bénédictines de Saint-Laurent de Bourges
  • Monastère Saint-Laurent. Bourges

Pages équivalentes