Ole Worm (1588-1654)

Country :Danemark
Language :latin
Gender :masculin
Birth :Aarhus, Danemark, 13-05-1588
Death :Copenhague, 07-09-1654
Note :Médecin
Variant of the name :Olaus Wormius (1588-1654) (latin)
ISNI :ISNI 0000 0001 1930 271X

Occupations

Auteur du texte21 documents

  • seu Danica literatura antiquissima, vulgo gothica dicta luci reddita opera Olai Wormii,... cui accessit de prisca Danorum poesi dissertatio

    Material description : In-4° , pièces limin., 249 p., index, fig.
    Note : Note : On trouve parmi les pièces limin. des poèmes latins en l'honneur de l'auteur dus à Willich Westhoff, Otto Sperling, Arngrim Jonsson, Olaus Magnus, Joannes Ring et Hans Meier. - Ce texte constitue la 1re partie de "Antiquitates danicae..." ouvrage conservé sous la cote [M-1257 (1)
    Edition : Hafniae : typis M. Martzan , 1636

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316681151]
  • Danicorum monumentorum libri sex, e spissis antiquitatum tenebris et in Dania ac Norvegia extantibus ruderibus eruti, ab Olao Worm,...

    Material description : In-fol., pièces limin., 526 p., index et corrigenda, fig., planche, titre-frontisp. gr. par Simon de Passe
    Note : Note : On trouve parmi les pièces limin. des poèmes en vers latins dus à Willich Westhoff, Stephen Hansen Stephanius, Jørgen From, Hans Meier, Vitus Bering et un poème en écriture runique dû à Thomas Bang. - Reliure au chiffre de Gaston d'Orléans
    Edition : Hafniae : apud J. Moltkenium , 1643

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31668116c]
  • Contenu dans : Thomae Bartholini, ... de Armillis veterum, praesertim Danorum, schedion. Accessit cl. v. Olai Wormii de aureo cornu ad F. Licetum responsio

    De Aureo cornu ad F. Licetum responsio. - [1]

    Material description : In-12, 114-40 p., fig.
    Edition : Amstelodami : sumptibus H. Wetstenii , 1676

    [catalogue]
  • Contenu dans : Thomae Bartholini, ... de Armillis veterum, praesertim Danorum, schedion. Accessit cl. v. Olai Wormii de aureo cornu ad F. Licetum responsio

    De Aureo cornu ad F. Licetum responsio. - [1]

    Material description : In-8° , 128 p., fig.
    Edition : Hafniae : sumptibus G. Holst , 1647

    [catalogue]
  • De Aureo serenissimi domini Christiani quinti Daniae, Norvegiae etc. electi principis cornu, Olai Wormii dissertatio

    Material description : In-fol., pièces limin., 72 p., fig., planche gr.
    Edition : Hafniae : typis M. Martzan, sumptibus J. Moltkenii , 1641

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316681120]

Documents about this author

Documents about the author Ole Worm (1588-1654)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Documents by this author : Joachimi Olhafii & Olai Wormii dissertatiunculae de usu renum, 1670
  • Ouvrages de reference : Scandinavian biogr. index
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Worm (Ole), médecin

Variant of the name

  • Olaus Wormius (1588-1654) (latin)

Wikipedia Biography

  • Ole Worm ou Olaus Wormius (né le 13 mai 1588 — mort le 31 août 1654) était un médecin et un collectionneur danois.Il est le fils de Willum Worm, maire de la ville d'Århus, qui lui lègue à sa mort une grande fortune.Ole Worm reste, en quelque sort, un étudiant toute sa vie : après avoir fréquenté l'école de lettre d'Århus, il va à l'université de Marbourg en 1605, il reçoit un titre de docteur en à l'université de Bâle en 1611 et reçoit un master d'arts à l'université de Copenhague en 1617. Il passe le reste de sa vie professionnelle à Copenhague, où il enseigne le latin, le grec, la physique et la médecine. Il est le médecin personnel du roi Christian IV de Danemark. Chose remarquable pour un médecin de son temps, il reste à Copenhague durant une épidémie de peste noire pour organiser les soins.En médecine, les principales contributions de Worm sont dans le domaine de l'embryologie. Les os surnuméraires, ou wormiens, se trouvant dans l'ossature du crâne, lui ont été dédiés. Ses collections de manuscrits en langues scandinaves sont célèbres. Il a écrit plusieurs traités sur les pierres comportant des runes et collectionnait des textes écrits avec l'alphabet runique. Le roi lui fait parvenir des lettres de créance pour les évêques du Danemark et de Norvège, marquant ainsi son intérêt pour ses recherches. Worm publie en 1626 sa chronologie du Danemark, Fasti Danici, qui présente ses connaissances sur ce sujet. Ce livre est suivi, en 1636, de Runir seu Danica literatura antiquissima, une compilation de traduction de textes runiques.Worm rassemble aussi une grande collection d'objets d'histoire naturelle, où il classe également des pièces ethnographiques venant du Nouveau Monde, ainsi que des animaux naturalisés, des fossiles sur l'origine desquels il s'interroge. Worm compile des gravures représentant sa collection dans un catalogue intitulé Museum Wormianum et qui est publié après sa mort en 1655 à Leyde.Le rôle premier de son cabinet est pédagogique.Il représente le type de scientifique à la frontière de l'ancien et du moderne. Ainsi, en utilisant l'analyse empirique moderne il affirme que la licorne n'existe pas et que la corne que l'on attribue souvent à la licorne provient, en fait, du narval. Dans le même temps, il accrédite la thèse sur le rôle comme antidote de la corne de licorne par des expériences sur des animaux de compagnie. Il prouve également que les lemmings sont des rongeurs et ne sont pas le résultat de la génération spontanée provenant de l'atmosphère.Il donne aussi la première description précise des oiseaux de paradis et montre de façon claire, à l'encontre des idées de son époque, qu'ils possèdent bel et bien des pieds comme les autres oiseaux. Il consacre 22 pages aux oiseaux, ce qui indique probablement la grande place qu'ils tiennent dans ses collections. Après la mort de Worm ses collections sont intégrées à celles du roi du Danemark Frédéric III.Aujourd'hui, la personnalité et l'œuvre réelles de Worm sont concurrencées par des personnages de fiction portant son nom. C'est le cas de H. P. Lovecraft (1890-1937) qui en fait le savant traducteur de l'arabe en latin de son grimoire légendaire, le Necronomicon. Lovecraft le décrit également comme un dominicain et le place au XIIIe siècle.

Closely matched pages