Abbaye Notre-Dame d'Etival-en-Charnie. Chemiré-en-Charnie, Sarthe

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Création :1109
Fin d'activité :1790
Note :
Abbaye de Bénédictines fondée en 1109 par Raoul de Beaumont, dont la soeur Godechilde, religieuse du Ronceray, fut la première abbesse. Elle fut réformée en 1636 en étroite dépendance avec l'abbaye Saint-Vincent du Mans. Fermée à la Révolution. L'abbatiale devint église paroissiale
Autres formes du nom :Abbaye de Bénédictines. Chemiré-en-Charnie, Sarthe (Notre-Dame d'Etival-en-Charnie. 1109-1790)
Abbaye d'Etival-en-Charnie
Abbaye Notre-Dame. Chemiré-en-Charnie, Sarthe
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Notre-Dame d'Etival-en-Charnie. Chemiré-en-Charnie, Sarthe

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • COTTINEAU, t.1, col. 1080
    DHGE, t.15, col. 1285
  • CORELI, CNPL

Autres formes du nom

  • Abbaye de Bénédictines. Chemiré-en-Charnie, Sarthe (Notre-Dame d'Etival-en-Charnie. 1109-1790)
  • Abbaye d'Etival-en-Charnie
  • Abbaye Notre-Dame. Chemiré-en-Charnie, Sarthe
  • Abbaye Notre-Dame d'Estival-en-Charnie
  • Abbaye Notre-Dame. Etival-les-le-Mans, Sarthe
  • Abbaye royale d'Estival-en-Charnie

Biographie Wikipedia

  • L'abbaye de femmes Notre Dame d'Étival-en-Charnie, située à Chemiré-en-Charnie dans la Sarthe, aux confins du département de la Mayenne, fut fondée en 1109 grâce à la rencontre de l'ermite saint Alleaume, disciple de Robert d'Arbrissel, et de Raoul VII de Beaumont, vicomte de Beaumont.Raoul VII de Beaumont, fils d'Hubert II de Beaumont, possédait plusieurs places fortes de la région : Beaumont, Fresnay et Sainte-Suzanne. C'est à une vingtaine de kilomètres de ce dernier château (qui avait victorieusement résisté aux troupes anglo-normandes de Guillaume le Conquérant vingt-deux ans plus tôt), au cœur de la forêt de la Charnie, que Raoul pourvoit financièrement à l'édification de l'abbaye. Les pierres de calcaire de la Champagne mancelle et les roches granitiques très dures, un peu rougeâtres, des environs (grès roussard) fournissent le matériau nécessaire à la construction, lui donnant une teinte sombre qui ajoute à l'austérité du lieu. L'évêque du Mans, Hildebert de Lavardin, vient consacrer l'église et désire qu'y soit suivi l'ordre de Saint-Benoît, à l'égal de la Communauté du Pré, établie sur le tombeau de l'évêque saint Julien du Mans au Mans.

Pages équivalentes