Max Ackermann (1887-1975)

Pays :Allemagne
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Berlin (Allemagne), 05-10-1887
Mort :Bad Liebenzell (Bade-Wurtemberg, Allemagne), 14-11-1975
Note :
Peintre
Domaines :Peinture
ISNI :ISNI 0000 0000 7256 8114

Ses activités

Illustrateur1 document

  • Sieben Elegien für Klavier, von Wolfgang Fortner

    Description matérielle : In-4°, 18 p., couv. ill.
    Description : Note : Couv. ill. Max Ackermann, datée 1948
    Édition : Mainz : B. Schott's Söhne , [1951]
    Compositeur : Wolfgang Fortner (1907-1987)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429926051]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Max Ackermann (1887-1975)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Max Ackermann, 1887-1975, 1999
  • Bénézit, 1999
    DBA

Biographie Wikipedia

  • Max Ackermann (né le 5 octobre 1887 à Berlin et mort le 14 novembre 1975 (à 88 ans) à Unterlengenhardt en Forêt-Noire) était un peintre abstrait allemand ; il était l'élève de Adolf Hölzel.Après des études d'art à Weimar, Dresde, Munich et Stuttgart, Max Ackermann a participé à la Première Guerre mondiale pendant laquelle il est blessé. Après la guerre, il s'installe à Stuttgart. Dans les années 1920, son intérêt pour l'art moderne l'amène à participer à plusieurs expositions, notamment en 1928 à la galerie "Kunsthaus Schaller" à Stuttgart en collaboration avec Wassily Kandinsky et George Grosz. Attiré pendant un temps par le vérisme et le socialisme critique, sa sympathie politique l'a finalement ramené vers le communisme.À partir des années 1930, Max Ackermann a développé un intérêt croissant pour la peinture abstraite et le constructivisme (la "peinture absolue"), jusqu'à ce que cet forme d'art, qualifié d'art dégénéré, soit interdit par les Nazis en 1936. Ses peintures ont d'ailleurs été éliminées de la galerie d'État Württembergischen. Pourtant, il est parvenu à vendre quelques tableaux, mais en 1943 un bombardement a détruit son studio et beaucoup de ses œuvres ont alors disparu.Après la Seconde Guerre mondiale, Max Ackermann a présenté ses tableaux au premier Salon des réalités nouvelles à Paris en 1946 puis à travers l'Allemagne dans différentes expositions. Il a également participé en 1952 à une conférence sur la peinture et la musique, cette dernière ayant en effet grandement influencée son travail.

Pages équivalentes