Abbaye Notre-Dame de Fervaques

Pays :France
Langue :français
Création :1140
Fin d'activité :1790
Note :
Abbaye de Cisterciennes fondée en 1140 par Rainier de Fonsomme, sénéchal de Vermandois et sa femme Elisabeth, au nord du village de Fonsomme. L'abbaye porta d'abord ce nom, puis devint Fervaques (=eaux bouillonnantes) car on trouvait des sources abondantes aux alentours. Dès 1148 le pape Eugène III prit l'abbaye sous sa protection et confirma tous ses biens. L'abbaye connut une grande prospérité ; il fallut bientôt limiter le nombre de ses religieuses
Mais à partir du XIVe siècle elle ne connut plus que démolitions et reconstructions à la suite de guerres successives avec les anglais, bourguignons, espagnols. Démolitions en 1359, 1577, 1580. Les religieuses se réfugièrent à Saint-Quentin de 1628 à 1631, puis à Paris de 1635 à 1643. En 1648 elles s'installèrent à Saint-Quentin jusqu'à la Révolution. - A Saint-Quentin, l'abbaye fut occupée par le Palais de Justice, avant de disparaître. A Fonsomme, quelques bâtiments conventuels servent encore de ferme
Autres formes du nom :Abbaye de Cisterciennes. Fonsomme, Aisne (Notre-Dame de Fervaques. 1140-1628)
Abbaye de Cisterciennes. Saint-Quentin, Aisne (Notre-Dame de Fervaques. 1648-1790)
Abbaye de Fervaques. Fonsomme, Aisne
Voir plus

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • DHGE, t. 16, col. 1309-1312
    COTTINEAU, t. 1, col. 1135
  • CORELI, CNPL

Autres formes du nom

  • Abbaye de Cisterciennes. Fonsomme, Aisne (Notre-Dame de Fervaques. 1140-1628)
  • Abbaye de Cisterciennes. Saint-Quentin, Aisne (Notre-Dame de Fervaques. 1648-1790)
  • Abbaye de Fervaques. Fonsomme, Aisne
  • Abbaye de Fervaques. Saint-Quentin, Aisne
  • Abbaye de Fonsomme
  • Abbaye Notre-Dame de Fervaques. Fonsomme, Aisne
  • Abbaye Notre-Dame de Fervaques. Saint-Quentin, Aisne

Pages équivalentes