Michel-Hervé Julien (1927-1966)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1927
Mort :1966
Note :
Initiateur du mouvement associatif de protection de la nature et de défense de l'environnement. - Est à l'origine des premières réserves créées en Bretagne
Domaines :Problèmes et services sociaux. Criminologie
Biologie
ISNI :ISNI 0000 0000 0093 383X

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • L'homme et la nature

    Description matérielle : 128 p.
    Édition : [Paris] : Hachette , 1965

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33059357s]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Michel-Hervé Julien (1927-1966)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • L'Homme et la nature / Michel-Hervé Julien, 1965
  • BN Cat. gén. 1960-1969

Biographie Wikipedia

  • Michel-Hervé Julien (1927 – 1966) est un ornithologue français considéré comme l'un des pionniers de la protection de la nature en France. Il est aussi le fondateur de la Société pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne (SEPNB, aujourd'hui Bretagne vivante - SEPNB).Né dans une famille de musiciens originaires du Pays Bigouden, en Bretagne, il commence lui aussi sa carrière dans le domaine musical : il a vingt-cinq ans quand, en octobre 1952, il est nommé adjoint d'enseignement de musique au lycée de Quimper. Il s'y liera très tôt d'une solide amitié avec un jeune adjoint d'enseignement de sciences naturelles, Albert Lucas.Contrairement à ce dernier, Michel-Hervé Julien n'a pas de véritable formation scientifique. Il est en revanche un naturaliste passionné, passion qu'il a notamment contractée dès l'adolescence sur l'île d'Ouessant où sa famille a des attaches. Dans cet environnement, son intérêt s'est surtout porté sur les oiseaux de mer et les migrateurs. Il a d'ailleurs très tôt obtenu auprès du Muséum national d'histoire naturelle l'autorisation de baguer les oiseaux. Dès 1948, son expérience en la matière sera suffisante pour qu'il publie les résultats de ses observations dans L'Oiseau et la revue française d'ornithologie, journal de la Société ornithologique de France.Les deux amis multiplient les sorties naturalistes dans la région de Quimper et dans les grands milieux naturels de la région (baie d'Audierne, Cap Sizun...) et, très vite, y entraînent leurs classes du lycée avec l'assentiment de Marcel Gautier, leur inspecteur d'académie, géographe de formation et fondateur en 1952 du Cercle des géographes du Finistère. Julien et Lucas le convaincront d'élargir le champ d'intérêt aux préoccupations naturalistes.

Pages équivalentes