Abbaye Saint-Pierre. Bourgueil, Indre-et-Loire

Pays :France
Langue :français
Création :.977
Fin d'activité :1791
Note :
Un prieuré de Bénédictins fut fondé sur les lieux dès 977. En 990 il fut érigé en abbaye par la comtesse Emma, femme de Guillaume de Poitiers, qui fit don aux moines de tout son domaine de Bourgueil. Bénéficiant ensuite de nombreuses possessions et privilèges grâce aux rois de France et aux papes, l'abbaye devint fort riche ; un inventaire de tous ses biens en 1775 compta un million de livres. Ce fut sans doute pour cette raison qu'elle se releva toujours malgré des destructions en 1361, 1562, 1586, et 1612. En 1630 elle adhéra à la réforme de Saint-Maur. Tout fut vendu en février 1791
Il reste de l'abbaye le logis abbatial, devenu habitation privée, une église, devenue paroissiale, et le Saint-Nicolas de Bourgueil créé par les moines qui plantaient la vigne depuis l'an mil
Autres formes du nom :Abbaye de Bénédictins. Bourgueil, Indre-et-Loire (Saint-Pierre. .977-1791)
Abbaye de Bourgueil
Abbaye de Bourgueil-en-Vallée
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Pierre. Bourgueil, Indre-et-Loire

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • COTTINEAU, t. 1, col. 464-465
    DHGE, t. 10, col. 229-234
  • CORELI, CNPL

Autres formes du nom

  • Abbaye de Bénédictins. Bourgueil, Indre-et-Loire (Saint-Pierre. .977-1791)
  • Abbaye de Bourgueil
  • Abbaye de Bourgueil-en-Vallée
  • Abbaye royale de Saint-Pierre de Bourgueil
  • Abbaye Saint-Pierre de Bourgueil-en-Vallée

Biographie Wikipedia

  • L’abbaye de Bourgueil, plus précisément l’abbaye Saint-Pierre de Bourgueil-en-Vallée, est une abbaye bénédictine, qui adopte la règle de Saint Maur en 1630. Elle est située à Bourgueil, autrefois Burgolium, dans le pays du Bourgueillois, dépendant avant 1790 de l’élection de Saumur, du siège royal de Chinon et du diocèse d'Angers, donc de l'Anjou historique. Mais de nos jours Bourgueil est en Indre-et-Loire. Cette importante abbaye est fondée en 990 par Emma, fille de Thibaud le Tricheur, comtesse de Blois et duchesse d’Aquitaine. Très rapidement, du Xe siècle au XVIIIe siècle, cette abbaye a sous sa dépendance 42 prieurés, 64 paroisses et 1 ermitage de l’Angoumois à l’Isle de France en passant par la Lorraine. Un des abbés, l'abbé Baudri de Bourgueil loue avec ses poèmes le vin que les moines contribuent à développer dans la région… Elle est aussi célèbre pour ses vastes jardins chantés par Ronsard. François Rabelais veut donner à son moine l'abbaye de Bourgueil, où ceux-ci développent la culture de la vigne et améliorent la qualité des cépages. L'abbaye devient une baronnie relevant du roi. Beaucoup de familles nobles ou non, viennent dans le Bourgueillois pour occuper une fonction liée à la présence de l’abbaye. Même les rois ou futurs rois, les reines séjournent à l’abbaye Saint-Pierre de Bourgueil-en-Vallée et y prennent des décisions importantes. En 1156, Henri II Plantagenêt y tient les États généraux de ses provinces. En 1208, le Pape Innocent III prend l’abbaye sous sa protection directe. Ravagée par les Grandes compagnies et les Anglais, pendant la guerre de Cent Ans, détruite en partie par des Huguenots, voulant se venger des crimes de l’un de ses abbés, Saint-Pierre est à plusieurs reprises, pendant les 801 ans de son existence, reconstruite en partie, agrandie, restaurée… Au XVIe siècle, elle est mise en commende. À la révolution l'Assemblée Nationale, disposant des biens ecclésiastiques, chasse en 1791 les moines. L'abbaye de Bourgueil est ruinée par les destructions qui s’ensuivent, mais il reste néanmoins encore trois groupes de bâtiments datant d’avant 1789.

Pages équivalentes