BnF
BnF

Ralph Bakshi

Country :
Language :
Note :
Cinéaste d'animation américain
Field :
Audiovisuel
ISNI :

Occupations

Réalisateur28 documents

  • Cool and crazy

    Material description : 1 cass. vidéo (VHS) (1 h 22 min) : coul. (SECAM)
    Note : Note : Film en version française Copyright : Drive-in classics, cop. 1994
    Edition : 1999 (DL) Neuilly-sur-Seine. - Neuilly Film office editions [éd.]. - Film office [distrib.]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb384343477]
  • Cool and crazy

    Material description : 1 cass. vidéo (1 h 22 min) : coul., SECAM ; 1/2 pouce VHS
    Note : Note : Version doublée en français Copyright : Drive-in classics, cop. 1994
    Edition : 1997 (DL) Neuilly-sur-Seine. - Neuilly Film office editions [éd.]. - Film office [distrib.]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38387130j]
  • Cool word

    Material description : 1 cass. vidéo (VHS) (1 h 37 min) : coul. (SECAM), son.
    Edition : 1992 [S.l.] Paramount pictures [éd.]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39226125f]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Ralph Bakshi

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

  • This experimenting space presents innovating visualizations of data.bnf.fr data: diagrams, timelines, maps. This data is available and freely usable (Open license), in RDF or JSON.

Sources and references

Sources for the record

  • Ralph Bakshi / par Serge Kornmann, 2001

Wikipedia Biography

  • Ralph Bakshi est un réalisateur, scénariste et producteur américain de cinéma et de télévision. Surtout actif dans le domaine de l’animation, il a également réalisé des films mêlant animation et prises de vues réelles, et un film uniquement avec acteurs. Alors que l’industrie du cinéma d’animation était en crise durant les années 1960 et 1970 aux États-Unis, Bakshi tenta d’établir une alternative au cinéma d’animation traditionnel par des productions indépendantes et ciblant un public adulte. De 1972 à 1994, il réalisa neuf longs-métrages – cinq dont il écrivit également le scénario – qui furent distribués en salles, et supervisa dix projets destinés à la télévision en tant que réalisateur, producteur et animateur. Après avoir commencé sa carrière au studio Terrytoons comme polisseur de cellulos, Bakshi finit par y devenir réalisateur de programmes télévisés d’animation. Il rejoignit Famous Studios en 1967 et fonda Ralph's Spot, son propre studio, en 1969. Grâce au producteur Steve Krantz, Bakshi réalisa en 1972 son premier long-métrage, Fritz the Cat, qui fut également le premier dessin animé à être classé X par la Motion Picture Association of America. Bakshi, par la suite, dirigea simultanément plusieurs films d’animation, dont des œuvres d'heroic fantasy pour lesquelles il est peut-être le plus connu : Les Sorciers de la guerre (Wizards) en 1977, Le Seigneur des anneaux (The Lord of the Rings) en 1978, et Tygra, la glace et le feu (Fire and Ice) en 1983. Sa carrière en tant que réalisateur connut le creux de la vague après la sortie, en 1981, d’American Pop, qui suivait quatre générations de musiciens aux parcours parallèles à l’histoire de la musique populaire américaine. Bakshi revint dès lors à la télévision, pour laquelle il produisit la série Le Retour de Super Souris, dont la diffusion aux États-Unis dura deux ans, avant qu’elle ne soit supprimée suite aux protestations et à la pression de groupes de téléspectateurs qui y avaient perçu des allusions à la drogue. Le dernier long-métrage de Bakshi, Cool World, mêlait animation et prises de vues réelles ; son scénario fut fortement remanié en cours de production, et il fut mal accueilli par la critique à sa sortie, en 1992. Bakshi travailla ensuite de nouveau pour la télévision en réalisant Cool and the Crazy, uniquement avec des acteurs, et la série de science-fiction Spicy City. Il a fondé la « Bakshi School of Animation and Cartooning » en 2003, et a publié un livre sur son travail en 2008. Son œuvre lui a valu plusieurs récompenses : il a été le lauréat du Gryphon d’or décerné lors du Festival du film de Giffoni (Italie) en 1980 pour Le Seigneur des anneaux, et a reçu en 1988 l’Annie pour sa « contribution marquante à l’art de l’animation » ; en 2003, un prix d’honneur – un Maverick Tribute Award – lui était remis au festival de cinéma indépendant Cinequest – le « Cinequest Film Festival » – de San José, Californie.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014