E. Power Biggs (1906-1977)

Illustration de la page E. Power Biggs (1906-1977) provenant de Wikipedia
Pays :États-Unis
Sexe :masculin
Naissance :29-03-1906
Mort :10-03-1977
Note :
Organiste. - Anglais naturalisé américain en 1937
Autres formes du nom :Edward Power Biggs (1906-1977)
Edward George Power Biggs (1906-1977)
ISNI :ISNI 0000 0000 8382 3010

Ses activités

Orgue155 documents1 document numérisé

Clavecin4 documents

Éditeur scientifique3 documents

Préfacier2 documents

  • Organs for America

    the life and work of David Tannenberg

    2d print
    Description matérielle : XVI-154-[14] p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 135-145. Discogr. p. 145. Index
    Édition : Philadelphia : University of Pennsylvania press , 1969

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42818845f]
  • Organs for America

    the life and work of David Tannenberg

    2d print
    Description matérielle : XVI-154-[14] p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 135-145. Discogr. p. 145. Index
    Édition : Philadelphia : University of Pennsylvania press , 1969
    Auteur du texte : William Howard Armstrong

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35160608w]

Auteur du texte1 document

Contributeur1 document

Direction d'orchestre1 document

Clarinette1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Symphonie n° 3 en ut mineur, op. 78 [Enregistrement sonore]; Symphonie pour orgue / Camille Saint-Saëns, comp.; [...] E. Power Biggs, orgue. CBS BRG72132
  • LC authorities (2004-06-03)
    Pâris

Autres formes du nom

  • Edward Power Biggs (1906-1977)
  • Edward George Power Biggs (1906-1977)

Biographie Wikipedia

  • E. Power Biggs - Edward George Power Biggs, né le 29 mars 1906 à Westcliff-on-Sea (Essex), Angleterre, décédé le 10 mars 1977 à Cambridge (Massachusetts), est un organiste de concert anglais naturalisé américain en 1937.Il était reconnu pour son immense répertoire allant de Frescobaldi, Buxtehude et Bach à Hindemith, Scott Joplin et Charles Ives. Son affection marquée pour la musique baroque ne l’empêchait pas de briller dans les grandes œuvres romantiques ou symphoniques ; parallèlement, il a joué beaucoup de musique contemporaine et commandé plusieurs œuvres à des compositeurs américains.

Pages équivalentes