BnF
BnF

Louis Prima (1911-1978)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
Note :
Chanteur et trompettiste de jazz
ISNI :

Occupations

Chant153 documents

Loading information

Auteur du texte adapte16 documents

  • Un certain Robin des Bois

    Material description : In-4° , couv. ill.
    Note : Note : Chant seul et chiffrage pour accon
    Edition : cop. 1944 Paris Chappell

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39715728j]
  • Un certain Robin des Bois--Robin Hood. Paroles françaises de Louis Hennevé. Paroles anglaises et musique de Louis Prima et Bob Miketta

    Material description : In-4°, couv. ill.
    Note : Note : Chant seul et chiffrage pour acc.on.
    Edition : [1944] Paris Chappell

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43216619z]
  • Comment me souvenir ?... (Where have we met before ?). Paroles françaises de Louis Poterat. Paroles anglaises de Louis Prima, Mitchell Parish et Jimmy Klaer. Chant et piano

    Edition : 1939 Paris France-Mélodie
    Auteur du texte : Louis Poterat (1901-1982)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43216618m]
  • Please no squeeza da banana

    Material description : 17 parties in-4° , couv. ill. en coul.
    Edition : cop. 1944 Paris Continental Leeds music
    Parolier : Georges Tabet (1905-1984)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39716328p]
  • Please no squeeza da banana

    Material description : In-fol., couv. ill.
    Edition : 1946 Paris Continental Leeds-music Co
    Parolier : Georges Tabet (1905-1984)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39716327b]
Loading information

Direction d'orchestre14 documents

Loading information

Trompette12 documents

Loading information

Auteur ou responsable intellectuel24 documents

Loading information

Autre1 document

  • The Greatest recordings of the big band era

    Material description : 2 disques : 33 t, mono ; 30 cm
    Note : Note : Notice en anglais [S.l.] : prod. Franklin Mint Records Society Note sur l'enregistrement : 19471017. - 19460801. - 19470604. - 19471106. - 19470904. - 19471214. - 19471217. - 19350708. - 19351223. - 19400623. - 19400109. - 19341009
    Edition : 1986 (DL) Pensylvania 19091. - Sarcelles Franklin Mint Records Society. - distrib. Le Médaillier Franklin
    Record : 1947-10-17 - 1946-08-01 - 1947-06-04 - 1947-11-06 - 1947-09-04 - 1947-12-14 - 1947-12-17 - 1935-07-08 - 1935-12-23 - 1940-06-23 - 1940-01-09 - 1934-10-09

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38120763w]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Louis Prima (1911-1978)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

Membre de

A dirigé

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • All that swing [Enregistrement sonore] / Bing Crosby, Louis Prima, Tom Jones... [et al.], chant. Universal licensing music 5417142
  • Kinkle

Wikipedia Biography

  • Louis Prima était un parolier, compositeur, chanteur, acteur et trompettiste de jazz américain . Il était surnommé le « Roi des swingers » (King of the Swingers). Prima épousa les tendances musicales de son temps en commençant par un orchestre New Orleans de sept musiciens dans les années 1920, puis un combo swing dans les années 1930, un big band dans les années 1940, un orchestre lounge à Las Vegas dans les années 1950, et un orchestre pop-rock dans les années 1960. Dans chacune de ces explorations musicales il fit preuve d'une exubérante personnalité musicale. Prima est né dans une famille de musiciens de la Nouvelle Orléans. Sa famille avait émigré de Sicile et s'était installée aux États-Unis après un bref séjour en Argentine. Son frère aîné, Leon était un chef d'orchestre localement connu. Enfant, Louis Prima étudia le violon pendant sept ans, et gagna le premier prix dans un concours de violonistes amateurs. Il se mit alors à la trompette. Il monta son premier groupe à douze ans avec son frère. Sa carrière fut prolifique et mouvementée, Louis Prima changeant continuellement de port d'attache, d'épouse et de maison de disques. En 1932, il partit pour Cleveland avec sa première femme Louise Polizzi, puis à Chicago en 1933 où il enregistra, sous le nom du Hotcha Trio, ses premiers disques pour le label Bluebird : Chinatown et Dinah. Il se rendit en 1934 à New York où il créa le septette Louis Prima & his New Orleans Gang. Ils enregistrèrent pour Brunswick et se produisirent dans les clubs de jazz les plus prestigieux de la 52 rue. Puis il s'en alla pour Los Angeles, où il apparut dans plusieurs films. En février 1936, il écrivit une de ses meilleures compositions : Sing Sing Sing, rendue célèbre par Benny Goodman. En 1938, il fit l'aller-retour jusqu'à New York pour enregistrer chez Decca. Ayant signé chez Varsity en 1940, il rebaptisa son groupe momentanément Louis Prima & his Gleeby Rhythm Orchestra. En 1943, il enregistra pour l'armée américaine une version arrangée de I'm Just A Gigolo, ce qui sera son plus grand succès comme "Angelina". Il réenregistra le titre pour la firme Majestic à la fin de la guerre. Cette chanson, à l'origine écrite en 1928 par Leonello Casucci (musique) et Julius Brammer (paroles). Après un passage chez RCA Victor, il signa en 1949 chez Mercury où il commença une carrière en duo avec la chanteuse Keely Smith qui sera aussi sa quatrième femme. En 1951, il possédait sa propre firme Robin Hood et signait parallèlement chez Columbia. En 1954, lui et Keely Smith avaient un show à Las Vegas. Ils enregistrèrent un autre tube en 1958 chez Capitol : That Old Black Magic, qui leur apporta un Grammy Award, puis divorcèrent en 1961. Il prête sa voix au célèbre singe du Livre de la jungle : le Roi Louie inspiré directement de Louis Prima et de son orchestre qui bougeait sur scène comme les singes de la scène du film . Il interprète la chanson Je voudrais être comme vous (I wanna be like you) dont les paroles commencent par Now I'm the king of the swingers qui est le surnom de Louis Prima (King of the swingers). Louis Prima se maria une dernière fois et continua de chanter sans relâche, mais le succès n'était plus au rendez-vous. Opéré pour une tumeur au cerveau en octobre 1975, il tomba dans le coma pour trois ans, avant de s'éteindre à la Nouvelle Orléans le 24 août 1978. L'épitaphe sur sa tombe reprend quelques paroles de sa chanson Just a gigolo « Quand viendra la finJe saisIls diront :"C'est juste un gigolo"Pendant que la vie continueSans moi »

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014