Terence Young (1915-1994)

Illustration de la page Terence Young (1915-1994) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Sexe :masculin
Naissance :Shangaï, Chine, 20-06-1915
Mort :Cannes, Alpes-Maritimes, 07-09-1994
Note :
Cinéaste
ISNI :ISNI 0000 0001 2284 3461

Ses activités

Voir aussi : 1 document

  • Long métrage. - Fiction. - D'après le roman de Claude Anet "Mayerling". - Sortie en France le 19 décembre 1968

Metteur en scène2 documents

Adaptateur2 documents

Scénariste1 document

Direction d'orchestre1 document

  • Thunderball

    original motion picture soundtrack

    Description matérielle : 1 disque compact (39 min 05 s)
    Description : Note : New York, Ny 10019 : prod. Emi-Manhattan (Etats-Unis), P 1984
    Édition : Hollywood, Calif 90028 : Capitol Records Inc ; St Ouen l'Aumone : distrib. EMI music France , 1988 (DL)
    Distributeur : EMI music France
    Producteur de phonogrammes : Emi-Manhattan (Etats-Unis)
    Éditeur commercial : Capitol Records Inc
    Compositeur : John Barry (1933-2011)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38151820r]

Éditeur scientifique1 document

Préfacier1 document1 document numérisé

Auteur ou responsable intellectuel1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Terence Young (1915-1994)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bons baisers de Russie [Images animées] / Terence Young, réal. , 1985
  • IMDB (2004-02-20)
    Encyclopédie du cinéma, 1989
    Dict. du cinéma. Les réalisateurs / Jean Tulard, 1995

Biographie Wikipedia

  • Terence Young est un scénariste et réalisateur britannique. De de son vrai nom Shaun Terence Young, il est né le 20 juin 1915 à Shanghai, Chine, et mort le 7 septembre 1994 à Cannes (France) d'une crise cardiaque. Il est notamment connu pour avoir réalisé trois films de la série des James Bond, James Bond 007 contre Dr. No (1962), Bons baisers de Russie (1963) et Opération Tonnerre (1965).

Pages équivalentes