Kalahari

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Création :1986
Note :
Groupe de Hugh Masekela. - Groupe vocal et instrumental. - Afro rock. - Rock africain
Autre forme du nom :Kalahari surfers

Ses activités

Interprète4 documents

Groupe vocal et instrumental2 documents

  • Contenu dans : Mandela

    Guns and pangas. - [22]

    Description matérielle : 1 disque compact
    Description : Note : Détail du personnel
    Londres : prod. Island Records Ltd, P 1996
    Édition : [S.l.] : Polygram international ; Antony : distrib. Polygram Distribution , 1997 (DL)

    [catalogue]
  • Contenu dans : Mandela

    Heavyweight. - [14]

    Description matérielle : 1 disque compact
    Description : Note : Détail du personnel
    Londres : prod. Island Records Ltd, P 1996
    Édition : [S.l.] : Polygram international ; Antony : distrib. Polygram Distribution , 1997 (DL)

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

  • L'atelier de data.bnf.fr vous propose un espace expérimental, pour découvrir ses données. Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF.

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autre forme du nom

  • Kalahari surfers

Biographie Wikipedia

  • Le Désert du Kalahari est situé entre les bassins des fleuves Zambèze et Orange, couvre une large partie du Botswana et s'étend vers la Namibie et l'Afrique du Sud sur une superficie d'environ 900 000 km².Ce désert est la région la plus sèche de la plus grande étendue de sable au monde, 2,5 millions km2, le bassin du Kalahari qui recouvre des parties du Botswana, de la Namibie, de l'Afrique du Sud, ainsi que de l'Angola, de la Zambie, du Zimbabwe et même de la République du Congo ainsi que de la République démocratique du Congo.Le terme « désert » est inapproprié en ce qui concerne le Kalahari. Certes il n'existe pas de plans d'eau permanents dans cette région mais la végétation y est souvent assez abondante : le taux de couverture végétale au sol est souvent proche de 100% ; on parle de végétation « fermée » dans ce dernier cas, par opposition à la végétation dite « ouverte » lorsque le taux est inférieur à 100%.La végétation se compose au sud et à l’ouest principalement d'une savane xérique (c'est-à-dire caractérisée par une forte sécheresse) d'une superficie d'un peu moins de 600 000 km2 (éco-région « Savane xérique du Kalahari » AT13091 selon la classification du Fonds mondial pour la nature (WWF)).Au sud-ouest de cette région, là où le climat est le plus aride (entre le nord du district du Siyanda au nord de l’Afrique du Sud et la circonscription du Keetmanshoop Rural au sud-est de la Namibie), la savane xérique devient même par endroits un véritable semi-désert.Au nord et à l'est du du Kalahari, on trouve principalement des forêts sèches, notamment d'acacias et de baikiaea (« teck rhodésien ») dans l'éco-région « forêts (claires) d’acacias et de baikiaea du Kalahari » (AT0709), qui couvrent une région d'un peu plus de 300 000 km2.Vers le nord, hors du « désert » du Kalahari, mais toujours dans le bassin du Kalahari, règne une végétation halophyte, adaptée aux lacs salés, comme celui du pan d'Etosha ou du pan de Makgadikgadi, lacs qui sont complètement asséchés lors de la saison sèche, ou encore une végétation adaptée aux eaux douces du delta de l'Okavango. Ce delta n'est jamais asséché, même en saison sèche où paradoxalement il est à son plus haut niveau : en effet l'eau provenant des pluies de saison humide qui ont alimenté le fleuve en Angola, met environ six mois pour parvenir au delta et nourrit donc ce dernier pendant la saison sèche. Ce delta crée ainsi de nombreux marais riches en faune et en flore.Le Kalahari héberge encore une population de Bochimans, qui furent les premiers habitants de l'Afrique australe. Le terme Kalahari dérive de Kgalagadi, qui signifie « grande soif » en langue tswana (de « keir », « grande soif »), ou du mot « Khalagari », « Kgalagadi » ou « Kalagare », signifiant « lieu sans eau ».

Pages équivalentes