Otakar Kraus (1909-1980)

Pays :Grande-Bretagne
Sexe :masculin
Naissance :Prague, 10-12-1909
Mort :Londres, 28-07-1980
Note :
Baryton tchécoslovaque naturalisé anglais
ISNI :ISNI 0000 0001 1507 2144

Ses activités

Baryton (voix)17 documents

Basse (voix)3 documents

Librettiste1 document

  • Genre musical: opéra

    Opéra en 3 actes. - Livret du compositeur d'après la pièce de Gabriela Preissová "Její pastorkyňa" ("Sa belle-fille") (1890). - Dates de composition : mars 1894-mars 1903. - 1re représentation : Brno, Théâtre national, 21 janvier 1904. - Révisé pour les représentation de Prague, Théâtre national, mai 1916

    Jenůfa avec Otakar Kraus (1909-1980) comme librettiste

Baryton-basse1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Siegfried [Enregistrement sonore] / Richard Wagner, comp. ; Otakar Kraus, B (Alberich)... [et al.]. Walhall eternity series WLCD 0229
  • Pâris

Biographie Wikipedia

  • Otakar Kraus (né le 10 décembre 1909 à Prague, alors en Autriche-Hongrie - mort 28 juillet 1980 à Londres, Royaume-Uni) était un baryton tchèque naturalisé britannique. Passé à l'enseignement du chant en 1973, il a formé la fine fleur des basses britanniques des années 1970 et 1980 : Robert Lloyd, John Tomlinson, Gwynne Howell et Willard White.Kraus étudia le chant à Prague et à Milan et débuta en 1935 à Brno dans le rôle d'Amonasro (Aïda). De 1936 à 1939, il chantait à Bratislava, de 1939 à 1941 au Théâtre national de Prague, à partir de 1941 à Covent Garden. Quoiqu'il eut chanté dans le monde entier (notamment le rôle d’Alberich au Festival de Bayreuth), son legs discographique n'est pas très volumineux. Son immortalité artistique repose, outre sur ses élèves, sur sa création et sa longue incarnation du rôle de Nick Shadow dans The Rake's Progress d’Igor Stravinski. Il créa également le rôle de Tarquin dans Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten, au Festival de Glyndebourne en 1946.

Pages équivalentes