Mickey Rourke

Country :États-Unis
Gender :masculin
Note :
Acteur. - Ecrit des scénarios sous le pseudonyme Eddie Cook ou Sir Eddie Cook
ISNI :ISNI 0000 0000 8079 6002

Occupations

Contributeur1 document

  • Éric Cantona King 7

    Material description : 1 vol. (non paginé [ca 130] p.)
    Note : Note : Texte français ou anglais et trad. anglaise ou française en regard. - Bibliogr. et filmogr., 1 p.
    Edition : Paris : les Éd. Ipanema , DL 2014
    Auteur du texte : Richard Aujard, Éric Cantona
    Contributeur : Ken Loach

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb442168305]

Documents about this author

Documents about the author Mickey Rourke

Pages in data.bnf.fr

Related authors

Voir aussi

  • Scénariste. - Pseudonyme de Mickey Rourke

This page in data.bnf.fr lab

  • This experimenting space presents innovating visualizations of data.bnf.fr data: diagrams, timelines, maps. This data is available and freely usable (Open license), in RDF or JSON.

Sources and references

Sources

  • Éric Cantona, King 7 / photographies, Richard Aujard ; textes, Éric Cantona ; featuring Mickey Rourke & Ken Loach, DL 2014
  • IMDB (2004-01-07)

Wikipedia Biography

  • Mickey Rourke est un acteur, scénariste et ancien boxeur américain né le 16 septembre 1952 à Schenectady.Elève à l'Actors Studio, il fait ses débuts au cinéma en 1978. Après un second rôle remarqué dans Rusty James, en 1983, Michael Cimino lui confie son premier rôle principal dans L'Année du dragon. Rourke s'illustre alors dans l'interprétation de personnages profonds et torturés pour des réalisateurs prestigieux, comme Barbet Schroeder avec Barfly et Alan Parker avec Angel Heart. Régulièrement assimilé à Marlon Brando et à James Dean pour son charisme et sa sensibilité à fleur de peau, l'image de sex-symbol qu'il acquiert avec 9 semaines 1/2 contribue à faire de lui une icône du cinéma américain des années 1980.Il connaît par la suite une longue période d'égarement d'une quinzaine d'années, pendant lesquelles il s'éloigne des projets cinématographiques les plus ambitieux. De 1991 à 1995, il entreprend en vain une carrière de boxeur professionnel, dont les dommages physiques subis entraînent son recours à plusieurs opérations de chirurgie réparatrice et esthétique.Après un retour au cinéma avec des seconds rôles dans L'Idéaliste, Animal Factory ou encore Man on Fire entre 1997 et 2004, il renoue avec le succès en 2005 avec Sin City. Son retour au premier plan se confirme en 2009 avec l'obtention d'un Golden Globe, d'un BAFTA Award et d'une nomination aux Oscars pour son rôle de catcheur vieillissant et passionné dans The Wrestler.

Closely matched pages