Antonio Scandello (1517-1580)

Country :Italie
Gender :masculin
Birth :Bergame (Italie), 17-01-1517
Death :Dresde (Allemagne), 18-01-1580
Note :Compositeur. - Actif à Dresde à partir de 1549. - Maître de chapelle à la cour de Dresde (1569-1580)
Field :Musique
Variant of the name :Antonius Scandellus (1517-1580) (latin)
ISNI :ISNI 0000 0000 8377 9937

Occupations

Compositeur14 documents

  • Musical genre: chanson polyphonique

    Extrait de "Il primo libro delle canzone napolitane", éd. : Nuremberg 1566

  • Musical genre: chanson polyphonique

    1re éd. dans : "Nawe und lustige weltliche deudsche Liedlein" : Dresde : M. Stöckel, 1570

  • Musical genre: messe

    Titre complet : "Missa super epitaphium illustrissimi principis ac domini, domini Mauricii, ducis et electoris Saxoniae etc.". - Messe-parodie sur le motet-épitaphe perdu "Mauricius cecidit bellax Germania plange" du même compositeur. - Date de composition : 1553. - 1re éd. (perdue) : 1553

  • Contenu dans : Rudolf Mauersberger und der Dresdner Kreuzchor

    Auf dich trau ich, mein Herr und Gott. - [2]

    Material description : 2 disques compacts (51 min 02 s, 1 h 02 min 34 s) : DDD
    Edition : Alpen 2 : EBS ; Pantin : distrib. Harmonie distribution , 1991 (DL)

    [catalogue]
  • "Die Auferstehung unsers Herren Jesu Christi nach den vier Evangelisten" à 5 v.. Par A. Scandello. Parties des soliloquentes et de l'évangeliste disposées en regard

    Material description : In-fol., 305 - 195 mm., 26 ff.
    Note : Note : L'auteur d'après O. Kade, "die ältere Passions Komposition", p. 203. - Les choeurs du début et de la fin mq.. - Les parties de tuba mq.. - Rubriques à l'encre n., r. et verte. - Foliot. ajoutée, le v° du fol. 26 blanc. - Rel. à la suite de la Passion de J. Walther et de la même main, semble-t-il

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43257696g]

Auteur du texte1 document

  • "Neue und lustige Weltlich Deudsche Liedlein mit vier, fünff und sechs Stimmen auff allerley Instrumenten zu gebrauchen und lieblich zu singen, durch Antonium Scandellum. MDLXXVIII." Copie en partition de 2 pièces du recueil par Florent Schmitt

    Material description : 347 x 268 mm. 1 p. limin., 6 p.
    Copiste : Florent Schmitt (1870-1958)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432576985]

Auteur ou responsable intellectuel4 documents

Documents about this author

Documents about the author Antonio Scandello (1517-1580)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Ich weis mir ein festes gebauet Haus [Musique imprimée] : Lied / Antonio Scandello ; [herausgegeben von Róża Tomiczek-Gernez], 1997
  • Grove music online (2007-03-15)

Variant of the name

  • Antonius Scandellus (1517-1580) (latin)

Wikipedia Biography

  • Antonio Scandello, né le 17 janvier 1517 à Bergame ou à Brescia (République de Venise) ou à Naples (Royaume de Naples) et mort le 18 janvier 1580 à Dresde (Électorat de Saxe), est un maître de chapelle, instrumentiste, et compositeur italien germanisé protestant de la Renaissance. Il vient d'une ancienne famille italienne de musiciens. Son nom s'orthographie différemment selon les langues et les époques.Il entre au service d'une basilique, d'un cardinal et d'un prince-électeur auquel il dédie sa première messe funèbre basée sur un motet. Il acquiert ses compétences sous la tutelle de ses supérieurs, officiant successivement en tant que maîtres à la chapelle de Dresde. Scandello devient chef d'orchestre, puis assistant associé et parolier Minnesang, avec un très haut salaire, le plus élevé de la cour. Il écrit de nombreuses chansonnettes lyriques qui connaissent un fort succès, tant à son époque qu’aujourd'hui.Acquis aux idées du protestantisme, il devient maître de chapelle à la mort de son prédécesseur et jouit d'une célébrité exceptionnelle grâce à la publication de ses recueils de chansonnettes. Une médaille lui est même dédiée le jour de son soixantième anniversaire. Son style de musique religieuse est singulier, car s'inspirant grandement de ses précepteurs et de la musique étrangère, tout en s'exprimant à travers des formes musicales simples. Son style d'écriture reste d'ailleurs un modèle pour la musique religieuse de l'époque.

Closely matched pages