Gilles Grand

Pays :France
Sexe :masculin
Note :
Compositeur

Ses activités

Compositeur17 documents

Son2 documents

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Biographie Wikipedia

  • Gilles Grand est un compositeur français de musique électroacoustique (musique concrète + musique électronique), né à Lyon en 1958. Il enseigne le son dans les écoles d'art, d'abord à Montpellier, puis à Nice et depuis 1999, à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.Il compose, pour bande seule, La fange se farde (1982), Dédicace (1982-83), Châteaux de sable (1988), puis, pour ordinateur, Quinze (1993).Avec le chorégraphe Dominique Bagouet, il conçoit les musiques pour Mes amis (1984), d’après Emmanuel Bove, et poursuit avec les spectacles de danse Le Crawl de Lucien (1985) et Les Petites pièces de Berlin (1988). De 1985 à 1990, il conçoit les musiques pour les chorégraphies de Michel Kelemenis. Depuis, il compose pour d'autres chorégraphes, récemment Stéphanie Aubin pour le spectacle Légendes (2007).Il initie la transformation en direct de la voix parlée, pour les adaptations scéniques des livres d'Olivier Cadiot, avec Le colonel des zouaves (1997 à 2008), puis Retour définitif et durable de l'être aimé (2002), pour laquelle il est compositeur en recherche à l'IRCAM.En 2005, il réalise avec l'IRCAM une installation d'après L'amiral cherche une maison à louer de Tristan Tzara pour l'exposition Dada au Centre Pompidou.De 2004 à 2007, il était rédacteur aux Cahiers du cinéma. De mai 2006 à décembre 2007, il anime la rubrique Intonation privilégiant l'écoute des films récents.De 2007 à 2011, Il conçoit pour le FID, Festival International de cinéma de Marseille, à la demande de Jean-Pierre Rehm, la programmation d'un écran parallèle articulé sur le son ou la musique, déployant vingt-deux films en 2007, vingt films en 2010 et vingt-sept films en 2011 dont la copie 35 monophonique en version originale sous-titrée de The Conversation (1974).

Pages équivalentes