Bruno Nuytten

Country :France
Gender :masculin
Note :Réalisateur. - Directeur de la photographie
ISNI :ISNI 0000 0001 1954 3046

Occupations

Réalisateur10 documents

  • Long métrage. - Fiction. - D'après la biographie de Reine-Marie Paris "Camille Claudel". - Sortie en France en 1988

    Camille Claudel : film : Bruno Nuytten as réalisateur

  • Albert souffre

    Material description : 1 cass. vidéo (VHS) (1 h 45 min) : coul. (SECAM)
    Note : Note : Copyright : Renn Productions, cop. 1992
    Edition : Paris : Canal+ vidéo [éd.] ; Paris : Nouvelle messagerie vidéo [distrib.] , 1993 (DL)
    Groupe vocal et instrumental : Pixies
    Acteur : Jean-Michel Portal
    Compositeur : Pixies
    Producteur de vidéogrammes : Films Alain Sarde

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38507462p]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Material description : 1 cass. audio : Dolby
    Note : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Edition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Material description : 1 disque : 33 t ; 30 cm
    Note : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Edition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Material description : 1 disque compact (59 min 14 s)
    Note : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Edition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]

Directeur de la photographie3 documents

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Marguerite Duras, le cinéma

    [Entretiens de Jean Cléder avec Benoît Jacquot, Bruno Nuytten, Michelle Porte]. - [1]

    Material description : 1 vol. (219 p.)
    Note : Note : En appendice, trois entretiens de Jean Cléder avec Benoît Jacquot, Bruno Nuytten, Michelle Porte. - Notes bibliogr.
    Edition : Caen : Lettres modernes Minard , 2013
    Auteur du texte : Jean Cléder, Benoît Jacquot, Michelle Porte (cinéaste)

    [catalogue]

Scénariste1 document

  • Double Messieurs

    Material description : 1 DVD vidéo monoface double couche zone 2 (1 h 30 min) : 16/9, coul. (PAL), son., surround (Dolby)
    Note : Note : Contient aussi : entretien avec Jean-François Stévenin, séquence analysée, séquence commentée, filmographie en images
    Edition : Issy-Les-Moulineaux : Arte France développement [éd., distrib.] , 2002 [D.L.]
    Acteur : Yves Afonso, Carole Bouquet, Jean-François Stevenin
    Réalisateur : Jean-François Stevenin
    Scénariste : Jackie Berroyer

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38945737b]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

  • This experimenting space presents innovating visualizations of data.bnf.fr data: diagrams, timelines, maps. This data is available and freely usable (Open license), in RDF or JSON.

Sources and references

Sources

  • 250 cinéastes européens d'aujourd'hui : le guide 1994 / sous la dir. de Gilles Garcia, 1994

Wikipedia Biography

  • Bruno Nuytten (né le 28 août 1945 à Melun) est un directeur de la photographie et réalisateur français. Récipiendaire de 3 Césars (1977, 1984, 1989), il enseigne à l'école nationale de cinéma FEMIS dont il a dirigé le département « Image » jusqu'en 2002 et dont il a présidé le jury d'admission en 2007.Chef-opérateur et directeur de la photographie réputé, Bruno Nuytten a participé à plus d'une trentaine de films (Les Valseuses, India Song, La Meilleure Façon de marcher, Barocco, Les Sœurs Brontë, Garde à vue, Possession, Tchao pantin, La Pirate, Fort Saganne, Détective, Jean de Florette, Manon des sources…)Bruno Nuytten passe à la réalisation pour Camille Claudel, à la demande expresse de l'actrice Isabelle Adjani, qui coproduit le film (avec Christian Fechner) et y tient le premier rôle. En 2013, elle raconte: « Sa raison d'être, c'était l'ombre. À partir de l'ombre, il faisait exister la lumière. Il m'avait dit que jamais il ne passerait à la mise en scène. [...] Je lui ai dit que j'aimerais me servir du corps de Camille Claudel pour pouvoir incarner mon propre désarroi, mon cri. Il m'a entendue. » Quelques années plus tôt, B. Nuytten avait remarqué: « La seule chose intéressante que j'ai découverte en parlant avec un journaliste, c'est qu'en fait je m'étais mis moi-même en scène dans l'inversion des pouvoirs : à l'issue du film j'étais devenu Camille Claudel et Isabelle Adjani était devenue Rodin. Et là je suis de plus en plus Camille Claudel, même si je ne suis pas encore à l'asile ! On n'échappe jamais aux choses délicates, fragiles, et humaines qu'on touche. »Bruno Nuytten décrit le cinéma ainsi: « Le cinéma, c'est un champ opératoire pour moi, il y a beaucoup de gens très actifs autour d'une plaie ou d'un organe à faire survivre... (…) C'est un rendez-vous de chirurgien. »

Closely matched pages