Bruno Nuytten

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Réalisateur. - Directeur de la photographie
ISNI :ISNI 0000 0001 1954 3046

Ses activités

Réalisateur10 documents

  • Long métrage. - Fiction. - D'après la biographie de Reine-Marie Paris "Camille Claudel"

    Camille Claudel : film avec Bruno Nuytten comme réalisateur

  • Albert souffre

    Description matérielle : 1 cass. vidéo (VHS) (1 h 45 min) : coul. (SECAM)
    Description : Note : Copyright : Renn Productions, cop. 1992
    Édition : Paris : Canal+ vidéo [éd.] ; Paris : Nouvelle messagerie vidéo [distrib.] , 1993 (DL)
    Acteur : Jean-Michel Portal, Julien Rassam (1968-2002), Estelle Skornik
    Producteur de vidéogrammes : Films Alain Sarde, Renn Productions
    Groupe vocal et instrumental : Pixies
    Distributeur : Nouvelle messagerie vidéo
    Compositeur : Pixies
    Éditeur commercial : StudioCanal vidéo

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38507462p]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Description matérielle : 1 cass. audio : Dolby
    Description : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Édition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Description matérielle : 1 disque : 33 t ; 30 cm
    Description : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Édition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]
  • Contenu dans : Studio II

    Camille Claudel. - Rodin. - [10]

    Description matérielle : 1 disque compact (59 min 14 s)
    Description : Note : Paris : prod. Virgin France, P 1991
    Édition : [S.l.] : Virgin France ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1991 (P)
    Compositeur : Gabriel Yared

    [catalogue]

Scénariste5 documents

Auteur du texte3 documents

  • Contenu dans : Marguerite Duras, le cinéma

    [Entretiens de Jean Cléder avec Benoît Jacquot, Bruno Nuytten, Michelle Porte]. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (219 p.)
    Description : Note : En appendice, trois entretiens de Jean Cléder avec Benoît Jacquot, Bruno Nuytten, Michelle Porte. - Notes bibliogr.
    Édition : Caen : Lettres modernes Minard , 2013
    Auteur du texte : Jean Cléder, Benoît Jacquot, Michelle Porte (cinéaste)

    [catalogue]
  • Camille Claudel

    Cote : 4-My-1533
    Description matérielle : 1 brochure
    Contenu dans les archives et manuscrits : Scénarios de cinéma. 1987
    Auteur du texte : Marilyn Goldin

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc1033681/ca59759104426390]
  • Camille Claudel

    Cote : 4-My-1669
    Description matérielle : 205 feuillets
    Contenu dans les archives et manuscrits : Scénarios de cinéma. 1988

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc1033681/ca59759104399918]

Directeur de la photographie3 documents

Dialoguiste2 documents

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • 250 cinéastes européens d'aujourd'hui : le guide 1994 / sous la dir. de Gilles Garcia, 1994

Biographie Wikipedia

  • Bruno Nuytten (né le 28 août 1945 à Melun) est un directeur de la photographie et réalisateur français. Récipiendaire de 3 Césars (1977, 1984, 1989), il enseigne à l'école nationale de cinéma FEMIS dont il a dirigé le département « Image » jusqu'en 2002 et dont il a présidé le jury d'admission en 2007.Chef-opérateur et directeur de la photographie réputé, Bruno Nuytten a participé à plus d'une trentaine de films (Les Valseuses, India Song, La Meilleure Façon de marcher, Barocco, Les Sœurs Brontë, Garde à vue, Possession, Tchao pantin, La Pirate, Fort Saganne, Détective, Jean de Florette, Manon des sources…)Bruno Nuytten passe à la réalisation pour Camille Claudel, à la demande expresse de l'actrice Isabelle Adjani, qui coproduit le film (avec Christian Fechner) et y tient le premier rôle. En 2013, elle raconte: « Sa raison d'être, c'était l'ombre. À partir de l'ombre, il faisait exister la lumière. Il m'avait dit que jamais il ne passerait à la mise en scène. [...] Je lui ai dit que j'aimerais me servir du corps de Camille Claudel pour pouvoir incarner mon propre désarroi, mon cri. Il m'a entendue. » Quelques années plus tôt, B. Nuytten avait remarqué: « La seule chose intéressante que j'ai découverte en parlant avec un journaliste, c'est qu'en fait je m'étais mis moi-même en scène dans l'inversion des pouvoirs : à l'issue du film j'étais devenu Camille Claudel et Isabelle Adjani était devenue Rodin. Et là je suis de plus en plus Camille Claudel, même si je ne suis pas encore à l'asile ! On n'échappe jamais aux choses délicates, fragiles, et humaines qu'on touche. »Bruno Nuytten décrit le cinéma ainsi: « Le cinéma, c'est un champ opératoire pour moi, il y a beaucoup de gens très actifs autour d'une plaie ou d'un organe à faire survivre... (…) C'est un rendez-vous de chirurgien. »

Pages équivalentes