Maurice Bernardet (1925-2008)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1925
Mort :18-10-2008
Note :
Chroniqueur hippique. - Pronostiqueur du tiercé à Radio-Luxembourg (en 1966)
ISNI :ISNI 0000 0000 0142 0358

Ses activités

Contributeur1 document

  • Yves Saint-Martin, avec la collaboration de Maurice Bernardet. Souvenirs d'une cravache d'or

    Description matérielle : In-8° (21 cm), 223 p., pl., couv. ill. en coul. 12 F. [D. L. 7502-68]
    Description : Note : L'Heure du sport
    Édition : Paris : Calmann-Lévy , 1968
    Auteur du texte : Yves Saint-Martin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb331636268]

Auteur de l'idée originale1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Maurice Bernardet, né le 18 septembre 1921 et mort le 18 octobre 2008 à La Varenne-Saint-Hilaire, est un journaliste français spécialisé dans l'hippisme.Il commence sa carrière au quotidien Paris-Presse. En 1951, il rejoint RTL, alors Radio Luxembourg, dont il devient le chroniqueur hippique avisé. À une fine connaissance des chevaux et du milieu hippique, il ajoute un sens aigu de l'information et un remarquable don pour les pronostics. Ses conseils souvent pertinents ont permis à de nombreux turfistes de multiplier leurs mises. Maurice Bernardet jouait d'ailleurs lui-même régulièrement, se montrant souvent chanceux. Au fil du temps, il devient l'une des voix les plus familières de RTL, avec Roger Couderc ou Robert Chapatte. Il est très populaire dans les années 1960 en commentant en direct le tiercé, créé en 1954. Il anime en parallèle des émissions au cours desquelles il reçoit aussi bien les professionnels de l'hippisme que les vedettes du spectacle. Il quitte la station luxembourgeoise en 1987, après trente-six ans de bons et loyaux services. Il cède alors le poste de journaliste hippique à son fils Jérôme Bernardet.En octobre 1962, il fonde, avec Léon Zitrone (ORTF) et Ben (Europe 1), l'hebdomadaire Week-End. Il travaille également pour France-Soir - dans les fameuses « pages jaunes » - et Le Journal du dimanche. Il collabore longtemps à Ouest-France, donnant ses pronostics sous le pseudonyme de « Diatome ».Il anime longtemps à Deauville le Gala des courses, au cours duquel est remise la « cravache d'or », récompensant le meilleur jockey de l'année.En 1978, il apparaît au cinéma dans le film L'Horoscope, de Jean Girault, jouant son propre rôle.Maurice Bernardet est un amoureux du vélo. Il continue de pratiquer la randonnée cycliste jusqu'à la fin de sa vie, notamment à Deauville, où il a acquis un appartement sur le front de mer.Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite Portail de la radio Portail de la radio Portail du sport Portail du sport

Pages équivalentes