Jean Ouvrier (1725-1784)

Illustration de la page Jean Ouvrier (1725-1784) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1725
Mort :1784
Note :
Graveur
ISNI :ISNI 0000 0000 6634 6355

Ses activités

Graveur1 document1 document numérisé

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Opaline-Estampes

Biographie Wikipedia

  • Jean Ouvrier, né à Paris en 1725 et mort en 1754, est un graveur français.On lui doit notamment Les Grâces au bain d’après Boucher, Silène ivre d’après Falconet, Le Génie de l’art du dessin d’après Cochin, Isabeau qui déterre la tête de son ami d’après Cochin pour l’édition illustrée de Boccace, une vignette pour les Œuvres de Madame Deshoulières, les Défauts corrigés par l’affront d’après Schenau, les Deux Confidentes d’après Boucher, l’École flamande d’après Eisen, l’École hollandaise d’après Eisen, la Lanterne magique d’après Schenau, l’Origine de la peinture ou les Portraits à la mode d’après Schenau, la Lanterne magique d’après Schenau, le Petit Glouton d’après Schenau, la Petit Marché d’après Schenau, Vues des Alpes d’après Claude Joseph Vernet, Vues des Apennins d’après Vernet, Vue d’Avignon d’après Schenau, Vue de Naples d’après Schenau, Le Calme d’après Lacroix de Marseille, La Tempête d’après La Croix de Marseille, Les Villageoises de l’Appenin d’après Pierre, Les Jardinières italiennes au marché d’après Pierre.Il fut le maître de Benoît-Louis Prévost.

Pages équivalentes