Jean-Noël Brouté

Pays :France
Sexe :masculin
Note :
Acteur
ISNI :ISNI 0000 0001 3902 7305

Ses activités

Acteur10 documents1 document numérisé

Voix parlée1 document

  • Contenu dans : Le Cid

    Le Cid. - Emmanuel Gorgiard, réal., scénario. - [1]

    Description matérielle : 1 DVD vidéo monoface simple couche toutes zones (51 min) : 16/9, coul. (PAL), son., surround (Dolby)
    Édition : [Rennes] : les Productions vivement lundi [éd., distrib.] , [DL 2010]
    Compositeur : Thierry Robin
    Voix parlée : Judith Henry, Sergi López
    Scénariste : Emmanuelle Gorgiard
    Réalisateur : Emmanuelle Gorgiard

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • William sort de prison [Images animées] / Eric Bitoun, réal. Jean-Noël Brouté, Laurent Le Doyen, Charles Schneider... [et al.], act. Skopia films, [2005]
  • IMDB (2009-02-16)

Biographie Wikipedia

  • Jean-Noël Brouté est un comédien français.Il fait pendant deux ans l'école des Beaux Arts de Versailles, puis grâce à un copain, il prend des leçons de théâtre. Puis il suit pendant deux ans les cours du conservatoire de Versailles, et rejoint la classe libre du Cours Florent avec F. Florent et F. X. Hoffmann, pendant deux ans également.Il débute sur les planches sous la direction du grand metteur en scène suisse Benno Besson, compagnon de route de Bertolt Brecht, qui monte la pièce Mille francs de récompense d'après l'œuvre de Victor Hugo.Après une figuration en 1983 dans Coup de foudre, de Diane Kurys, il débute sa carrière au cinéma en 1984 avec Souvenirs, Souvenirs, de Ariel Zeitoun. Il est notamment connu pour ses rôles dans les films de Bruno Podalydès : il joue Otto Gazin dans Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) en 1998, l'ami d'Albert Jeanjean. Il joue aussi Sainclair, le second de Joseph Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune en 2003 et Le Parfum de la dame en noir en 2005. Il intervient brièvement dans Liberté-Oléron, Bancs publics (Versailles Rive-Droite) et Adieu Berthe.

Pages équivalentes