Aliaksandr Rygoravitch Lukachenka (1954-....)

Image non encore disponible
Pays :Biélorussie
Langue :biélorusse
Sexe :masculin
Note :
Président de la République de Biélorussie (depuis 1994)
Domaines :Science politique
Autres formes du nom :Alâksandr Rygoravič Lukašènka (1954-....) (biélorusse)
Alexandre Loukachenka (1954-....)
Aleksandr Loukachenko (1954-....)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1473 4994

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Aliaksandr Rygoravitch Lukachenka (1954-....)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Belaruskaâ èncyklopedyâ v 18 tt., T. 9, 1999
    Quid 2002
  • Ouvrages de reference : Biélorussie, les mises en scène du pouvoir / Alena Lapatniova, 2001
  • Catalogues de la BnF : BN Service russe

Autres formes du nom

  • Alâksandr Rygoravič Lukašènka (1954-....) (biélorusse)
  • Alexandre Loukachenka (1954-....)
  • Aleksandr Loukachenko (1954-....)
  • Aleksandr Rygoravič Lukašenko (1954-....) (russe)

Biographie Wikipedia

  • Aliaksandr LoukachenkaAlexandre Loukachenko (en biélorusse : Аляксaндр Рыгoравіч Лукашэнка, en russe : Александр Григорьевич Лукашенко), né le 30 août 1954, est l'actuel président de Biélorussie.Élu le 20 juillet 1994 et réélu en 2001, 2006 et 2010, sa présidence est controversée en raison du manque de liberté politique. Ses détracteurs le qualifient d'autoritaire et dictatorial alors que ses partisans estiment que sa politique a permis d'éviter au pays les pires effets de la transition au capitalisme de l'ère post-soviétique.Sur la scène internationale, la Biélorussie de Loukachenko est isolée. Ce dernier est souvent qualifié, en Occident, de « dernier dictateur d'Europe » en référence à la restriction continuelle des libertés publiques dans son pays. Ses méthodes intriguent et agacent l'Union européenne et la Russie. Il est aujourd'hui interdit de séjour dans l'Union européenne et aux États-Unis. La Biélorussie n'étant pas considérée comme une démocratie par une majorité des médias et politiciens occidentaux, elle n'a pu rejoindre le Conseil de l'Europe. Cependant, l'Union européenne semble depuis début 2009 reconsidérer sa politique à l'égard de Minsk après avoir offert un partenariat oriental à plusieurs pays de l'ex-Union soviétique sans en exclure la Biélorussie.En décembre 2010, Alexandre Loukachenko est réélu officiellement avec 79,67 % des voix. Peu après l'annonce de sa réélection, fortement contestée selon plusieurs observateurs de la communauté internationale, plusieurs centaines d'opposants à Loukachenko sont arrêtés et 7 des 9 autres candidats à la présidence de la République sont emprisonnés.

Pages équivalentes