Johann Konrad Dippel (1673-1734)

Pays :Allemagne
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :10-08-1673
Mort :25-04-1734
Note :
Ecrit aussi en latin
Alchimiste, physicien et théologien
Autres formes du nom :Christianus Democritus (1673-1734)
Democritus Christianus (1673-1734)
Johann Conrad Dippel (1673-1734)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 6658 9453

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Johann Konrad Dippel (1673-1734)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Johann Konrad Dippel : seine radikalpietistische Theologie und ihre Entstehung / von Stephan Goldschmidt, 2001
  • Brockhaus, 19. aufl.
    CORC (2002-06-25)

Autres formes du nom

  • Christianus Democritus (1673-1734)
  • Democritus Christianus (1673-1734)
  • Johann Conrad Dippel (1673-1734)
  • Johannes Conradus Dippelius (1673-1734)
  • Christianus Demokritus (1673-1734)

Biographie Wikipedia

  • Johann Conrad Dippel était un théologien, alchimiste et médecin allemand, né le 10 août 1673 au château Frankenstein près de Darmstadt et mort le 25 avril 1734 au château Wittgenstein près de Berleburg (Allemagne).Il était fils d'un ministre protestant. Il étudia théologie, philosophie, médecine, chimie à l'Université de Giessen. Il s'occupa d'abord de théologie et publia plusieurs ouvrage de théologie sous le nom Christianus Democritus. Il fut un adepte du piétisme de Spener. Il écrivit contre ses coreligionnaires un petit traité intitulé : Papismus Protestantium, qui lui valut des ennuis. Il fut accusé d'hérésie et emprisonné.Dégoûté de la théologie, il s'occupa de médecine et d'alchimie, et mena une vie errante et persécutée, résidant tantôt en Allemagne, tantôt en Hollande ou en Suède. Au milieu de ses extravagances, il fit quelques découvertes utiles, entre autres celle du bleu de Prusse et de l'huile animale qui porte son nom, qu'on employa longtemps contre l'épilepsie et le ver solitaire. Il a laissé 70 ouvrages, parmi lesquels son traité De vitx animalis morbo et medicina. Les principaux ont été réunis sous le titre de Christianus Democritus, 1747.Il est à l'origine du personnage de « Victor Frankenstein » dans le roman Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley.

Pages équivalentes