BnF
BnF

Frederick North (comte de Guilford, 1732-1792)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
13-04-1732
Death :
05-08-1792
Note :
Premier ministre de Grande-Bretagne sous le règne de George III. - 2e comte de Guilford, baron Guilford
Field :
Histoire de l'Europe
Variant of the name :
Frederick North Guilford (comte de, 1732-1792)
ISNI :

Occupations

Ancien possesseur1 document

  • Voyage dans quelques parties de la Basse-Saxe pour la recherche des antiquités slaves ou vendes. Fait en 1794. Par le comte Jean Potocki.

    Material description : [2]-102-[2] p. (sig. [ ]1, A-N4), 31 f. de pl. gr. s. c.
    Note : Note : Pl. en aquatinte bistre
    Edition : 1795
    Auteur du texte : Jan Potocki (1761-1815)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb311405137]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Frederick North (comte de Guilford; 1732-1792)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Lord North : the prime minister who lost America / Peter Whiteley, 1996
  • Bibliogr., GB (CD), 1996-2002/09 : North, Frederick, Earl of Guilford, 1732-1792
    Encycl. Britannica, 15th ed. : North (of Kirtling), Frederick North, Lord

Variant of the name

  • Frederick North Guilford (comte de, 1732-1792)

Wikipedia Biography

  • Frederick North dit Lord North, 2 comte de Guilford, fut premier ministre de Grande-Bretagne, de 1770 à 1782. Il débuta une brillante carrière d'homme politique à la Chambre des communes, fut nommé lord de la chancellerie en 1758, chancelier de l'échiquier en 1767, premier lord de la trésorerie en 1770 et fut à la tête du cabinet jusqu'en 1782. Il eut d'abord une politique de conciliation envers les colonies avec notamment l'abrogation des Townshend Acts, votés en 1767. Mais suite aux manifestations de plus en plus révolutionnaires des colons américains, dont la Boston Tea Party de 1774, Lord North changea de politique pour la fermeté avec notamment la fermeture du port de Boston en attendant qu'elle rembourse la Compagnie des Indes britanniques pour les pertes infligées. C'est sous son mandat qu'eut lieu l'insurrection de l'Amérique anglaise, qu'on imputa à ses mesures financières impopulaires.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014