Margaret R. Conrad (19..-....)

Pays :Canada
Langue :anglais
Sexe :féminin
Note :
Professeur d'histoire. - En poste, Acadia university, Wolfville, Nova Scotia (en 2001)
ISNI :ISNI 0000 0000 7367 1711

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Atlantic Canada

    a region in the making

    Description matérielle : [VII]-236 p.- p. de pl.
    Description : Note : Bibliogr. p. 222-227. Index
    Édition : Don Mills (Ont.) : Oxford university press , 2001
    Auteur du texte : James K. Hiller

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38809738n]
  • History of the Canadian peoples

    3rd ed.
    Description matérielle : XVI-432 p.
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : Toronto (Ont.) : Addison Wesley Longman , 2002-
    Auteur du texte : Alvin Finkel (1947-....)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38937575m]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Atlantic Canada : a region in the making / Margaret R. Conrad and James K. Hiller, 2001
  • CORC (2002-09-25)

Biographie Wikipedia

  • Margaret Conrad, O.C., est une professeure et une historienne canadienne, née à Bridgewater, mais ayant principalement vécue à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. L'une des historiennes les plus réputées au pays, elle est titulaire d'une chaire de recherche du Canada à l'Université du Nouveau-Brunswick. Ses recherches sur l'histoire des provinces de l'Atlantique et la condition féminine sont considérées comme révolutionnaires. Elle a inspiré plusieurs revues scientifiques et elle est membre fondatrice du Planter Studies Centre de l'Université Acadia. Elle a favorisé la vulgarisation de l'histoire en participant à des organismes comme la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et HISTOR!CA. Elle est faite officière de l'ordre du Canada en 2005.

Pages équivalentes