Jørgen Jürgensen (1780-1841?)

Pays :Danemark
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :1780
Mort :1841
Note :
Aventurier, écrivain et journaliste. - A étudié les Aborigènes d'Australie
Autres formes du nom :Jörgen Jörgensen (1780-1841?)
Jorgen Jorgenson (1780-1841?)
ISNI :ISNI 0000 0001 1809 6977

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Jorgen Jorgenson and the Aborigines of Van Diemen's Land

    being a reconstruction of the "lost" book on their customs and habits, and on his role in the Roving Parties and the Black Line

    Description matérielle : VII-164 p.-pl.
    Description : Note : Bibliogr. p. 151-153. Index
    Édition : Sandy Bay, Tasmania : Blubber Head Press , 1991

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38857310q]
  • Travels through France and Germany, in the years 1815, 1816 and 1817, comprising a view of the moral, political and social state of those countries... by J. Jorgenson,...

    Description matérielle : In-8° , XXIV-416 p.
    Édition : London : T. Cadell and W. Davies , 1817

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb306602575]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jørgen Jürgensen (1780-1841?)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Jörgen Jörgensen (1780-1841?)
  • Jorgen Jorgenson (1780-1841?)

Biographie Wikipedia

  • Jørgen Jørgensen, qui changea son nom en Jorgen Jorgenson en 1817 (né le 29 mars 1780 à Copenhague, mort le 20 janvier 1841 en Tasmanie) était un aventurier danois qui se proclama protecteur d'Islande le 26 juin 1809 avant d'être arrêté deux mois plus tard.Buveur, joueur, il fut ensuite emprisonné à diverses reprises en Angleterre, ce qui ne l'empêcha pas d'être employé comme espion par le Foreign Office. Il échappa à une condamnation à mort en se faisant déporter en Australie et en Tasmanie (alors « Terre de Van Diemen », qu'il avait déjà explorée dans sa jeunesse) en 1825-26. Là, il participa à des explorations, ainsi qu'à la Black Line, une expédition menée contre les aborigènes. Marié sur place en 1831 à une déportée irlandaise, Norah Corbett, il y mourut à l'Hôpital Colonial en 1841.

Pages équivalentes