Sébastien Peytel (1804-1839)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1804
Mort :28-10-1839
Note :
Notaire à Belley. - Est accusé du double assassinat dans le bourg de Rossillon de son épouse Thérèse-Félicité Peytel et de son domestique Louis Rey (1er novembre 1838) lors d'un voyage d'affaire. - Condamné à mort par la Cour d'assises de l'Ain, il est guillotiné le 28 octobre 1839 à Bourg-en-Bresse. - Honoré de Balzac rédigera un plaidoyer en sa faveur dans le journal "Le siècle"
Domaines :Problèmes et services sociaux. Criminologie
Autres formes du nom :Louis Benoît (jardinier, 1804-1839)
Sébastien-Benoît Peytel (1804-1839)
ISNI :ISNI 0000 0000 7996 569X

Ses activités

Auteur du texte2 documents2 documents numérisés

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Sébastien Peytel (1804-1839)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Sébastien Peytel : un notaire mâconnais meutrier, guillotiné à Bourg-en-Bresse, le 28 octobre 1839 / Francisque Allombert, 2002 [reprod. en fac sim. de l'éd. de 1910]
    L'affaire Peytel / Pierre Antoine Perrod, 1958
    [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Honoré de Balzac], 1847-1943
  • Physiologie de la poire / par Louis Benoît, jardinier (Sébastien-Benoît Peytel), 1832

Autres formes du nom

  • Louis Benoît (jardinier, 1804-1839)
  • Sébastien-Benoît Peytel (1804-1839)

Biographie Wikipedia

  • Sébastien-Benoît Peytel (1804-1839) est un critique littéraire français, actionnaire du journal Le Voleur. Devenu notaire dans l'Ain en 1838, il est accusé de l'assassinat de son épouse Félicie Alcazar Peytel, et de son domestique, Louis Rey. Il est guillotiné le 28 octobre 1839, à Bourg-en-Bresse, malgré le soutien d'Honoré de Balzac de Paul Gavarni, et d'Alphonse de Lamartine.

Pages équivalentes