Alfredo Astiz

Image non encore disponible
Pays :Argentine
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Note :
Ancien officier de marine. - A dirigé le commando spécial de l'École supérieure mécanique de la marine argentine (ESMA), un des centres clandestins de détention de la dictature militaire argentine (1976-1983). - Accusé de plusieurs meurtres et disparitions forcées, il a été jugé et condamné en 2011 à la réclusion à perpétuité. - Surnommé « L'Ange blond de la mort »
Domaines :Science politique
Histoire du reste du monde

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Alfredo Astiz

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Alfredo Astiz (né le 8 novembre 1951), surnommé « L’Ange blond de la mort », a été lieutenant de frégate spécialiste de la torture, dirigeant le commando spécial de l’École supérieure mécanique de la marine argentine (ESMA), l'un des centres clandestins de détention de la dictature militaire (1976-1983). Il était sous les ordres du capitaine Jorge Eduardo Acosta (« Le Tigre »), et est notamment accusé de la disparition forcée de deux religieuses françaises, Alice Domon et Léonie Duquet, ainsi que de celle de l’adolescente argentino-suédoise, Dagmar Hagelin (en).