Chartreuse de Champmol. Dijon

Pays :France
Langue :français
Création :1383
Fin d'activité :1791
Note :
Chartreuse fondée en 1383 à la demande de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne. Elle fut vendue à la Révolution ; en partie détruite et remplacée en 1843 par un hôpital psychiatrique
Domaines :Religion
Architecture
Autres formes du nom :Chartreuse de Dijon
Chartreuse de la Sainte-Trinité de Champmol. Dijon
Chartreuse de la Sainte-Trinité. Dijon

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Chartreuse de Champmol. Dijon

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Guide bleu, Bourgogne, 1994
    Cottineau
  • + CORELI

Autres formes du nom

  • Chartreuse de Dijon
  • Chartreuse de la Sainte-Trinité de Champmol. Dijon
  • Chartreuse de la Sainte-Trinité. Dijon

Biographie Wikipedia

  • La chartreuse de la Sainte-Trinité de Champmol est un ancien monastère de l'ordre des Chartreux situé à Dijon en Bourgogne, dont l'emplacement est actuellement occupé par le centre hospitalier spécialisé de la ville.Sa construction a commencé sur un domaine acquis en septembre 1378 au lieu-dit de Champmol, alors à l'extérieur de la ville de Dijon, par Philippe le Hardi. Dans son testament de 1386, il souhaite y être inhumé dans l'habit des chartreux. Les ducs de Bourgogne y font venir de nombreux artistes afin d'y réaliser des œuvres d'art (peintures et sculptures) destinées à décorer le couvent. Le couvent est fermé et vendu en avril 1791, lors de la Révolution française, et le nouveau propriétaire ne tarde pas à démolir l'église et les bâtiments dont il n'a pas l'usage. Le site est racheté en 1833, par le département de la Côte-d’Or, pour en faire un asile psychiatrique. Les œuvres d'art qui y étaient conservées sont en partie dispersées dans de nombreux musées dans le monde.

Pages équivalentes