Hongzhang Li (1823-1901)

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :1823
Mort :1901
Note :
Homme politique
Autres formes du nom :鸿 章 李 (1823-1901)
Hung-chang Li (1823-1901)
Hong Zhang Li (1823-1901)
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hongzhang Li (1823-1901)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Li Hung-chang and China's early modernization / ed. by Samuel C. Chu & Kwang-Ching Liu
  • Ouvrages de reference : LC authorities (2004-11-18)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service chinois

Autres formes du nom

  • 鸿 章 李 (1823-1901)
  • Hung-chang Li (1823-1901)
  • Hong Zhang Li (1823-1901)
  • Wenzhong Li (1823-1901)
  • Wenzhong gong Li (1823-1901)
  • Wen-chung Li (1823-1901)
  • Wen-chung kung Li (1823-1901)
  • Tongzhang Li (1823-1901)
  • Jianfu Li (1823-1901)
  • Zifu Li (1823-1901)
  • Shaoquan Li (1823-1901)
  • Yisou Li (1823-1901)
  • Shenxin Li (1823-1901)
  • Kōshō Ri (1823-1901)

Biographie Wikipedia

  • Li Hongzhang ((chinois simplifié : 李鸿章 ; chinois traditionnel : 李鴻章 ; pinyin : Lǐ Hóngzhāng), autrefois, également orthographié, en Occident, Li Hung Chang ou Li-Houng-Tchang), Marquis Suyi de première classe (15 février 1823 – 7 novembre 1901) est un général chinois qui mit fin à plusieurs révoltes, ainsi qu'un homme d'État de premier plan de la fin de l'empire Qing. Il occupa des postes importants à la Cour Impériale, tel que le poste de Vice-Roi du Zhili.Il joua un rôle important dans l'organisation de la contre-offensive de l'empire Qing face à la Révolte des Taiping, en levant une milice dans sa province, l'armée de l'Anhui.Mais sa place dans l'histoire de Chine provient surtout du rôle fondamental qu'il joua pour constituer une armée chinoise moderne, « l'armée de Beiyang », à partir précisément de l'armée de l'Anhui. Cette réforme considérable, qu'il mena de 1880 à 1900 environ, s'accompagna de la création d'une marine moderne, la flotte de Beiyang.

Pages équivalentes