Lokakṣema

Pays :Inde
Langue :chinois
Sexe :masculin
Note :
Indo-Scythe. - Traducteur à Luoyang, Chine (entre 170 et 190 ap. J.-C.)
Autre forme du nom :Lokakshema
ISNI :ISNI 0000 0000 2357 6759

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The Pratyutpanna samādhi sutra / transl. by Lokakṣema ; transl. from the Chinese by Paul Harrison, 1998
  • Ouvrages de reference : LC authorities (2005-02-17)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service indien

Autre forme du nom

  • Lokakshema

Biographie Wikipedia

  • Lokakshema (IAST: Lokakṣema), terme sanskrit signifiant « prospérité du monde » , Zhī Lóujiāchèn (支婁迦讖) ou Zhī Chèn (支讖) en chinois, est le nom du premier traducteur connu de textes du bouddhisme mahāyāna en chinois.Né au Gandhara probablement au milieu du IIe siècle, il venait de l’Empire kouchan et appartenait à l’ethnie Yuezhi (月支) comme l’indique le Zhi (支) de son nom en chinois. Il arrive vers 167 à Luoyang et réalise de nombreuses traductions entre 178 et 189. Parmi ses cotraducteurs se trouve Zhu Shuofo (竺朔佛). L’empereur kouchan Kanishka avait organisé au début du IIe siècle le quatrième concile bouddhique, appelé ultérieurement « concile des moines hérétiques » par le courant theravada car les Kouchans semblent avoir favorisé le mahāyāna. De nombreux textes en prakrit ou en langues locales y avaient été retranscrits en sanscrit.Au IIe siècle, plusieurs centaines de Yuezhi deviennent chinois et participent à la propagation du bouddhisme, leur religion. Zhi Chen en compte parmi ses disciples : Zhi Yao (支曜), traducteur du Cheng ju guangming jing (成具光明經), Zhi Liang (支亮) et selon certains Zhi Qian (支謙).

Pages équivalentes