Charles-Jean-Baptiste Fleuriau de Morville (1686-1732)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 20-10-1686
Mort :Paris, 02-02-1732
Note :
Magistrat. - Membre de l'Académie française (élu en 1723). - Secrétaire d'État aux Affaires étrangères (de 1723 à 1727). - Fils de Joseph-Jean-Baptiste Fleuriau d'Armenonville
Autres formes du nom :Charles-Jean-Baptiste Fleuriau de Morville (1686-1732)
Charles-Jean-Baptiste Fleuriau d' Armenonville (1686-1732)
ISNI :ISNI 0000 0000 5058 595X

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Discours prononcés dans l'Académie Française le... 22 juin 1723...

    Édition : Paris , 1723, in-4°. Pièce

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32411241x]
  • Discours prononcez dans l'Académie françoise, le jeudi 23 décembre 1723 à la réception de Mr le président Hénault [par le récipiendaire et le Cte de Morville]

    Description matérielle : In-4° , 14 p.
    Édition : Paris : impr. de J.-B. Coignard fils , 1723
    Auteur du texte : Charles-Jean-François Hénault (1685-1770)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb309849570]
  • Discours prononcez dans l'Académie françoise le mardy vingt-deuxiéme juin MDCCXXIII. A la réception de monsieur le comte de Morville secretaire d'Etat, ayant le département de la Marine

    Description matérielle : 16 p.
    Description : Note : Contient deux discours : le discours de réception de C.-J.-B. Fleuriau de Morville (p. 1-6) et la réponse de J.-R. Malet (p. 7-16). - Marque au titre, bandeau, lettrine et culs-de-lampe gr. s. b.
    Sources : CG, CXX, 205
    Édition : , 1723
    Auteur du texte : Jean-Roland Malet (1675?-1736)
    Imprimeur-libraire : Jean-Baptiste Coignard (1667?-1735)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30866027g]

Auteur prétendu du texte1 document

  • Contenu dans : Testament politique du chevalier Walpoole, comte d'Orford et ministre d'Angleterre...

    [Lettres du comte de Morville]. - [2]

    Description matérielle : 2 vol. (VIII-168-254-[3], 408-[1] p.)
    Description : Note : Dans un écrit, daté du 16 février 1767 mais publié seulement après sa mort, Horace Walpole (1717-1797), fils de l'auteur prétendu, dénonce cet ouvrage comme étant un faux ; cf. A. T. Hazen, "Bibliography of Horace Walpole", p. 81, et Horace Walpole, "The Works"... vol. II, pp. 323 sq., paru à Londres en 1798. D'après Horace Walpole, l'auteur de cet écrit serait le même que celui de "Histoire du ministère du chevalier Robert Walpool",... identifié depuis comme étant Jean-Baptiste Dupuy-Demportes. - Précédant le texte du soi-disant Testament, lettres, apocryphes également, de Robert et Horatio (1678-1757) Walpole et du comte de Morville
    Édition : À Amsterdam : chez Arkstée et Merkus ; et se trouve à Paris : chez H.-C. de Hansy , 1767

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charles-Jean-Baptiste Fleuriau de Morville (1686-1732)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lettres [apocryphes] du comte de Morville, contenues dans Testament politique [apocryphe] / du chevalier Walpoole, [par J.B. Dupuy-Demportes], 1767
  • Ouvrages de reference : IBN
    Berthelot
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.: Morville (Charles-Jean-Baptiste Fleuriau, Cte de)

Autres formes du nom

  • Charles-Jean-Baptiste Fleuriau de Morville (1686-1732)
  • Charles-Jean-Baptiste Fleuriau d' Armenonville (1686-1732)

Biographie Wikipedia

  • Charles-Jean-Baptiste de Fleuriau d'Armenonville, comte de Morville est un homme d'État français né à Paris le 30 octobre 1686 et mort le 2 février 1732.Fils de Joseph Fleuriau d'Armenonville, il fut ambassadeur en Hollande, puis Secrétaire d'État à la Marine du 28 février 1722 au 16 août 1723, année où il fut reçu à l'Académie française.Lorsque le cardinal Dubois entra en agonie, le duc d'Orléans envoya Fleuriau de Morville à Versailles pour mettre la main sur les papiers du mourant et, en récompense, le fit nommer à sa place Secrétaire d'État aux Affaires étrangères le 16 août 1723. Il demeura en poste jusqu'au 19 août 1727.

Pages équivalentes