Maria Legault (1858-1905)

Illustration de la page Maria Legault (1858-1905) provenant de Wikipedia
Pays :France
Sexe :féminin
Naissance :01-01-1858
Mort :04-03-1905
Note :
Actrice de théâtre
ISNI :ISNI 0000 0003 5980 6351

Ses activités

Acteur11 documents9 documents numérisés

Auteur de lettres2 documents

  • Legault, Maria

    Description matérielle : Une lettre autographe signée et deux cartes
    Contenu dans les archives et manuscrits : Correspondance de Constant Coquelin, dit Coquelin aîné (1841-1909). Lettres reçues par Constant Coquelin. L

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc100272w/ca400]
  • Legault, Maria (1858-1905)

    Cote : Mn-977
    Contenu dans les archives et manuscrits : Ensemble de correspondance de diverses personnalités théâtrales françaises du 19e siècle. L

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc98991t/cd0e11077]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Maria Legault (1858-1905)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BNF-ASP Coll. Rondel
    Lyonnet

Biographie Wikipedia

  • Marie-Françoise Legault, dite Maria Legault, née à Paris le 1er janvier 1858 et morte à Paris le 4 mars 1905, est une comédienne française. Elle est deuxième prix de comédie au Conservatoire de Paris, où elle entre à l'âge de 14 ans et demi en 1872. Élève de Monrose, pensionnée par la Comédie-Française et par le Conservatoire pour continuer ses études, elle est premier prix de comédie en 1873.Elle débute en octobre 1874 dans le rôle d'Angélique de L'Épreuve villageoise. Engagée ensuite au Gymnase, au Palais-Royal, au Vaudeville, à la Comédie-Française, au Théâtre Michel de Saint-Pétersbourg, elle crée ou reprend Nos bons villageois, Froufrou, L'Âge ingrat, Le Mari de la débutante, La Princesse Georges, Tête de Linotte, Les Affolés, Dora, Divorçons, Thermidor, Flipote, Pension de famille, La Provinciale.Elle crée les rôles de la Figurante à la Renaissance en 1896, de Roxane de Cyrano de Bergerac à la Porte-Saint-Martin en 1897, de Marie-Louise de L'Aiglon au Théâtre Sarah Bernhardt en 1900. Elle reçoit le titre d'Officier d'Académie en 1889. 1885 : Clara Soleil d'Edmond Gondinet et Pierre Sivrac, Théâtre du Vaudeville 1886 : Le Crocodile de Victorien Sardou, Théâtre de la Porte-Saint-Martin 1897 : Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, Théâtre de la Porte-Saint-Martin↑

Pages équivalentes