Madeleine Barjac (1883-1974)

Image non encore disponible
Pays :France
Sexe :féminin
Naissance :Villiers-sur-Mer (Calvados), 20-04-1883
Mort :Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes), 18-01-1974
Note :
Actrice de théâtre. - Pensionnaire de la Comédie-Française (1918-1938). - Premier prix de tragédie et deuxième prix de comédie au Conservatoire national de musique et de déclamation. - Pseudonyme de Madeleine Mathilde Bauberon
ISNI :ISNI 0000 0003 5476 3946

Ses activités

Acteur6 documents3 documents numérisés

Auteur de lettres2 documents

  • Barjac, Madeleine

    Cote : 4-COL-113(407)
    Description matérielle : Deux télégrammes, treize lettres, une carte et cinq cartes-lettres
    Contenu dans les archives et manuscrits : Fonds André Antoine (1858-1943). A. André Antoine. II. Lettres reçues par André Antoine. B. Barbier, Georges - Barlatier, Pierre

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc103376q/cN12B71]
  • Barjac, Madeleine

    Cote : Mn-32(41)
    Description matérielle : Deux plis imprimés envoyés par Georges Baugnies afin qu'ils lui soient retournés avec la réponse
    Contenu dans les archives et manuscrits : Correspondance de Georges Baugnies de Saint-Marceaux (1871-1954). B

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc100254z/cd0e729]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Madeleine Barjac (1883-1974)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BNF-ASP Coll. Rondel
  • Nos vedettes : 300 biographies anecdotiques d'artistes dramatiques et lyriques / recueillies par Jules Delini, 1922
    Les gens du cinéma (2013-07-19)

Biographie Wikipedia

  • Madeleine Barjac est une comédienne française du début du XXe siècle. Madeleine Mathilde Bauberon pour l'état-civil ; elle est née à Villers-sur-Mer (Calvados) le 20 avril 1883 et décédée à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes) le 18 janvier 1974.Elle est remarquée enfant par Sarah Bernhardt qui lui confie quelques rôles. Le 15 décembre 1918, elle devient pensionnaire de la Comédie-Française. Demeurant d’abord Avenue de la République à Rosny, elle résidera au 4 de la rue du Capitaine Guynemer de décembre 1937 à l’été 1944.Elle a obtenu le premier prix de tragédie dans le rôle de Dolorès, dans Patrie, et le deuxième prix de comédie, écrivant ses impressions de concours pour les lectrices de Fémina.

Pages équivalentes