Comédie de Provence. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône

Pays :France
Langue :français
Création :1940
Fin d'activité :1969
Adresse :Palais de l'Ancien archevêché, Aix-en-Provence.
Note :
Fondée en 1940 par Jean Serge, jeune metteur en scène parisien, son 1er spectacle est la création de "Jeanne d'Arc" de Charles Péguy le 17 septembre 1940. - Activités interrompues en 1944. - En 1951, Gaston Baty répond à l'appel de Jeanne Laurent et crée le 5e centre dramatique de la décentralisation, la Comédie de Provence prend alors le nom de Comédie de Provence-Centre dramatique du Sud-Est et Gaston Baty crée son 1er spectacle le 18 mars 1952. - Lui succèdent : Georges Douking de 1953 à 1955, René Lafforgue de 1956 à 1962, Jacques Fabbri et Philippe Tiry de 1962 à 1966. - Le Centre étant devenu Centre dramatique national du Sud-Est en 1963, Antoine Bourseiller en prend la direction à partir de 1966, et en septembre 1969 l'installe au Nouveau Gymnase à Marseille sous le nom d'Action culturelle du Sud-Est. Le Relais culturel prend sa suite à Aix-en-Provence
Autres formes du nom :CDN du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône
Centre dramatique du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône
Centre dramatique national du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône

Ses activités

Producteur de fonds d'archives1 document

  • Fonds de la Comédie de Provence (Centre dramatique du Sud-Est)

    Cote : COL-18
    Description matérielle : 0,5 mètre linéaire

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc1028342]

Acteur10 documents3 documents numérisés

Auteur du texte2 documents

  • La mégère apprivoisée

    documentation

    Description matérielle : 9 f. dactyl. : 21 x 27 cm.
    Description : Note : Matériel publicitaire et calendrier des tournées en plein air et en salles de juin à août 1960 et de janvier à mars 1961

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39503161p]
  • [Programmes.]

    Édition : [S. l. n. d. ?]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33949822v]

Lieu de représentation1 document

  • Programmes des spectacles de Gaston Baty présentés à la Comédie de Provence-Centre dramatique du sud-est

    Cote : 4-COL-285(429)
    Description matérielle : 5 fascicules
    Contenu dans les archives et manuscrits : Fonds Gaston Baty. III. Oeuvres et carrière. III. 1. Théâtre. III. 1. 3. Activités administratives et pédagogiques. Gaston Baty directeur de théâtre. Comédie de Provence-Centre dramatique du sud-est

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc990532/ca59851033223709]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Comédie de Provence. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Après 1969, voir

  • Cette structure vient en remplacement de la Comédie de Provence en 1970 après son départ à Marseille. Elle utilise le Théâtre du Centre et organise le festival Musique dans la rue

  • Centre dramatique national installé depuis septembre 1969 à Marseille où il dispose de la salle du Nouveau Gymnase, il est remplacé à partir de la saison 1975-76 par le Nouveau Théâtre national de Marseille. - Dirigé par Antoine Bourseiller

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BnF, Paris, Département des arts du spectacle, fonds de la Comédie de Provence
  • La décentralisation théâtrale / sous la dir. de Robert Abirached, 1995

Information (catalogue BnF archives et manuscrits)

  • Marseille et Aix constituent pendant les années d'Occupation un important centre artistique régional : de nombreux artistes qui ont fui Paris s'y trouvent sans emploi. Louis Jouvet est à Aix avec d'anciens comédiens de l'Athénée et quelques élèves. Ils essaient de subsister dans cette zone restée libre : autour d'eux, Madeleine Ozeray, Marcelle Tassencourt, Annie Cartiel, Marcel Lupovici... hébergés par la femme du peintre Othon Friesz, près d'Aix. Louis Jouvet demande à Jacqueline Morane, femme de Jean Serge, réfugiée à Cannes, de les rejoindre pour faire de la radio, mais, réclamé par Pierre Renoir qui dirige l'Athénée, il doit les quitter.
    Jean Serge, jeune metteur en scène parisien, mesure ce qu'a d'exceptionnel cette conjoncture. Il songe alors à constituer à Aix une compagnie et fonde la Comédie de Provence, en août 1940. En dehors des comédiens célèbres réfugiés à Aix, on trouve des personnalités comme Valéry Larbaud, Blaise Cendrars, Marcel Brion, des journalistes, Émile Henriot et Raymond Cogniat, prêts à aider Jean Serge. Les étudiants et intellectuels qui ont fui Paris occupé forment le public.
    Le 17 septembre 1940, premier spectacle, une création : la
    Jeanne d'Arc de Charles Péguy. Puis Jean Serge décide de monter des classiques, en multipliant le nombre de pièces pour remplir les salles : 50 pièces la première saison, une nouvelle pièce chaque semaine. Une salle est louée, à côté du cinéma Rex.
    Chaque pièce est d'abord jouée à Aix puis part en tournée : Marseille, Arles, Cannes, Nice, Tarascon, Montélimar, Valence. Mais si les abonnements d'Aix permettent de vivre, la tournée est décevante. À partir de la rentrée 41, les spectacles sont donnés au Casino municipal d'Aix et les tournées se limitent à Marseille, Cannes, Nice et Montpellier.
    Mais Serge cherche une région où le théâtre de qualité serait mieux apprécié, et s'installe en Savoie. Sa troupe devient suspecte aux yeux des Allemands, et il interrompt ses activités en 1944.
    En 1951 Gaston Baty décide d'abandonner Paris pour des raisons de santé et répond à l'appel de Jeanne Laurent. Il crée le cinquième Centre dramatique de la décentralisation à Aix après Dasté à Saint-Étienne, Clavé au Centre dramatique de l'Est, Sarrazin à Toulouse et Gignoux à Rennes. La Comédie de Provence prend alors le nom de Comédie de Provence-Centre dramatique du Sud-Est. Il obtient le principe d'une subvention annuelle de l'État, et souhaite que la ville prenne une part active à la fondation d'un organisme qui fera partie intégrante de sa vie culturelle. Mais il n'obtient pas le théâtre d'Aix, fief de la famille Truphème, pas plus que ses successeurs : Douking, Lafforgue, Fabbri, Tiry et Bourseiller.
    Baty crée son premier spectacle le 18 mars 1952, et meurt le 13 octobre de la même année.
    Les successeurs de Baty à la tête de cette entreprise de décentralisation connurent des fortunes diverses.
    Georges Douking, qui avait travaillé avec Baty au Théâtre Montparnasse, de 1928 à 1937, comme acteur, scénographe et directeur de scène, lui succédera de 1953 à 1956.
    Puis René Lafforgue arrive à Aix en 1956, après s'être vu attribuer, le 17 mai 1955, la Première Mention au concours des Jeunes Compagnies. Comédien avec Jean Dasté à Grenoble en 1945, René Lafforgue avait débuté au théâtre comme compositeur de musique de scène.
    Il veut attirer le spectateur au théâtre : en montant le 14 juillet 56 la
    Valise de Plaute, devant le Palais de Justice d'Aix, ce fut chose faite.
    Le premier janvier 1963, Jacques Fabbri succède à René Lafforgue.

Autres formes du nom

  • CDN du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône
  • Centre dramatique du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône
  • Centre dramatique national du Sud-Est. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône

Pages équivalentes