Charles-Joseph Loeillard d' Avrigny (1760-1823)

Illustration de la page Charles-Joseph Loeillard d' Avrigny (1760-1823) provenant de Wikipedia
Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :1760
Mort :17-09-1823
Note :
Librettiste, poète et auteur dramatique
Autres formes du nom :Charles-Joseph Loeillard d'Avrigny (1760-1823)
Charles-Joseph Lölliard d'Avrigny (1760-1823)
C. J. L. Davrigny (1760-1823)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 7973 6096

Ses activités

Auteur du texte27 documents5 documents numérisés

  • Paris (France) : Comédie-Française - 04-05-1819

  • Arthur, ou Seize ans après, drame-vaudeville en 2 actes, par MM. Dupeuty Fontan et Davrigny, musique de M. Deche... [Paris, Vaudeville, 12 avril 1838.]

    Édition : Bruxelles, A. Lelong , 1838. In-16, 68 p.

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320003741]
  • Chant nuptial, par M. C.-J. L. d'Avrigni,...

    Description matérielle : In-4° , 8 p.
    Description : Note : Morton 1823
    Édition : (S. l. n. d.)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30827338c]
  • Contenu dans : Barra et Viala

    Hymne de Méhul. - [paroles de Davrigny]. - [1]

    Description matérielle : 16 p.
    Édition : Carpentras : impr. de J. Proyet , [1879]
    Compositeur : Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Stances sur la dernière campagne de Sa Majesté l'Empereur et roi, et sur la guerre contre la Grande-Bretagne

    Description matérielle : II-10 p.
    Édition : Paris : impr. de Cordier , 1806

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308273507]

Librettiste3 documents1 document numérisé

  • Genre musical: cantate

    Scène lyrique avec laquelle Félix Cazot a obtenu le deuxième premier prix de Rome en 1812. - Selon "Le Concours du prix de Rome de musique...", le livret de cette cantate est de Amédée Burion

    La duchesse de la Vallière avec Charles-Joseph Loeillard d' Avrigny (1760-1823) comme librettiste

  • Les // Brouilleries // Opéra // En 3 Actes

    Description matérielle : 1 partition (399 f.) : 28 x 21 cm
    Description : Note : Titre pris à la pièce de titre. - Comédie en 3 actes et en prose, mêlée d'ariettes. - Livret de Charles-Joseph Loeillard d'Avrigny. - 1ère représentation : Paris, Comédie Italienne, 1er mars 1790. - Rôles : le Comte de Silva (Eugêne) (Ut 4), Laurette (Ut 1), la Marquise (Ut 1), Padille (Fa 4), Don Tillir (Ut 3), Caroline (Sol 2), Don Caesar de Hurtado (Fa 4), Don Felix (Ut 4). - Vl 2, vla, b, fl 2, ob 2, fag 2, cor 2. - Mq. ouverture et n° 1. - Cahiers numérotés; mq. n° 1, 25, 26; le dernier acte n'est pas numéroté, en cahiers. - Collettes, pages collées. - Indications autogr. au crayon rouge pour l'exécution (tempi, nuances, orchestration, coupures, ratures)
    Filigranes : Durançon. - 1786
    Filigranes : Johannot. - Annonay
    Filigranes : G. Malmenaide. - Auvergne. - 1742
    Édition : , [Ca 1790]
    Compositeur : Henri-Montan Berton (1767-1844)
    Ancien possesseur : Charles Malherbe (1853-1911)
    Fabricant du papier : Johannot (fabricant de papier), P. Malmenaide (fabricant de papier, 17..?-17..?)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396070292]
  • Eugêne // ou // la Pieté filiale // Opera En Trois Actes // H. Berton

    Description matérielle : 1 partition (205 f.) : 21,5 x 28,5 cm
    Description : Note : Opéra-comique en trois actes. - Livret de Charles-Joseph Loelliard d'Avrigny. - 1ère représentation : Paris, Théâtre Feydeau, 11 mars 1793. - Rôles : Joséphine (Ut 1), le guichetier (Ut 4), Georges (Fa 4), Eugêne (Ut 3), Henry (Ut 4), Norback (Fa 4), Fritz (Ut 1), deux officiers (Fa 4), un sergent (Fa 4), la Comtesse (Ut 1), soldats (Ut 3, Ut 4, Fa 4), soldats français (Ut 3, Ut 4, Fa 4). - Vl 2, vla, b, fl 2, ob 2, cl 2, fag 2, cor 2 (en ré, la, fa, si bémol), tr 2 (en ré), timp (en ré). - Mq. fin de l'ouverture (33 f.), quelques autres f. découpés aux ciseaux. - Partition de travail : collettes, ratures, esquisses, annotations, ratures au crayon rouge. - Signatures de Berton au f. 1 et au dos de la reliure. - A la p. de garde : note de Berton, signée et datée : "Paris 17 septembre 1816", portant un jugement négatif sur cette oeuvre
    Filigranes : CRA. - 1786
    Édition : , [Ca 1793]
    Compositeur : Henri-Montan Berton (1767-1844)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396070699]

Autre1 document

  • La Supercherie par amour, ou le fils supposé, comédie en 3 actes...

    Édition : (Paris , 1788)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33616783x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charles-Joseph Loeillard d' Avrigny (1760-1823)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Histoire des progrès et de la chûte de l'Empire de Mysore, sous les règnes d'Hyder-Aly et Tippoo-Saïb... / Par J. Michaud [avec la collab. de C. - J. Loeillard d'Avrigny], 1801-1809
  • Ouvrages de reference : DBF
    Michaud
    Stieger
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén : Loeuillard-d'Avrigni (Charles-Joseph)

Autres formes du nom

  • Charles-Joseph Loeillard d'Avrigny (1760-1823)
  • Charles-Joseph Lölliard d'Avrigny (1760-1823)
  • C. J. L. Davrigny (1760-1823)
  • Charles-Joseph Loeuillard-d'Avrigni (1760-1823)
  • Charles-Joseph Loeuillard d' Avrigni (1760-1823)
  • Charles-Joseph Loeuillart-d'Avrigni (1760-1823)

Biographie Wikipedia

  • Charles-Joseph Loeillard d’Avrigny, né à la Martinique vers 1760 et mort le 17 septembre 1823, est un poète et librettiste français.Loeillard d’Avrigny fut envoyé de bonne heure en France et concourut, à dix-huit ans, pour le prix proposé par l’Académie française, avec Prière de Patrocle à Achille. Le prix ne fut pas décerné, mais d’Avrigny obtint la seule mention honorable donnée dans ce concours. Quelque temps après, ayant été attaché au bureau des colonies dans le ministère de la marine, d'Avrigny épousa mademoiselle Renault aînée, célèbre cantatrice de l’Opéra-Comique. Il travailla alors pour ce théâtre, sans y obtenir de succès bien marquants. Il fut plus heureux au Théâtre du Vaudeville, avec une jolie petite pièce intitulée la Lettre. Revenu à la poésie sérieuse, il acquit un renom littéraire plus certain par la publication successive de ses Poésies nationales que distingua le jury des prix. décennaux, de Marina, épisode d’un poème de Fernand Cortez qu’il n’a pas achevé, et surtout de son Départ de la Pérouse, œuvre remarquable par de beaux vers et des tableaux bien tracés.D’Avrigny se fit aussi connaître avantageusement, comme prosateur, par son Tableau historique des commencements et des progrès de la puissance britannique dans les Indes, qui est un des meilleurs fragments d’histoire qui aient paru à son époque. Son dernier ouvrage fut la tragédie de Jeanne d'Arc à Rouen, représentée avec succès au Théâtre-Français en 1819. Quoique la situation de l’héroïne soit trop peu variée et que Jeanne ne semble pas assez inspirée, un plan sage, un beau troisième acte, un mérite éminent de style, valurent à l’auteur, surtout à la lecture, de nombreux suffrages. C'était sans contredit un titre académique, surtout avec l’appui des ouvrages précédents de d’Avrigny. Toutefois il n’obtint pas les honneurs du fauteuil, qu'il avait brigués plus d’une fois. Censeur dramatique, d’abord sous l’Empire, puis sous la Restauration, d'Avrigny s’était fait pardonner ses fonctions par les auteurs mêmes sur les productions desquels elles s’exerçaient : c’est assez dire combien ses formes étaient bienveillantes, son caractère conciliant et modéré.

Pages équivalentes