Franziska Lebrun (1756-1791): nom d'alliance

Illustration de la page Franziska Lebrun (1756-1791) provenant de Wikipedia
Pays :Allemagne avant 1945
Sexe :féminin
Naissance :24-03-1756
Mort :14-05-1791
Note :
Cantatrice (soprano) et compositrice. - Mariée en 1778 avec Ludwig August Lebrun
Autres formes du nom :Franziska Danzi-Lebrun (1756-1791)
Franziska Danzi (1756-1791)
Francesca Danzi (1756-1791)
ISNI :ISNI 0000 0001 1044 7875

Ses activités

Compositeur3 documents2 documents numérisés

  • Genre musical: sonate

    1re éd. : Londres : J. Blundell, [1780]

    Comprend 6 sonates en si bémol majeur, mi bémol majeur, fa majeur, sol majeur, do majeur, ré majeur

  • Six Sonates pour clavecin ou forte piano avec accompagnement d'un violon... Oeuvre II

    Description matérielle : 2 parties
    Description : Note : Parties : cemb., vl.
    Édition : Mannheim : Götz , [ca 1785]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb397880681]
  • Six sonates pour clavecin ou forte piano avec accompagnement d'un violon, composé par M. Lebrun, oeuvre 2

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Manheim : Götz , [s.d.]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb430999263]

Interprète1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Sonates pour clavecin ou piano forte avec accompagnement d'un violon [Musique imprimée] composés par M. Lebrun. Oeuvre 1me, [1780]
  • Grove 7

Autres formes du nom

  • Franziska Danzi-Lebrun (1756-1791)
  • Franziska Danzi (1756-1791)
  • Francesca Danzi (1756-1791)

Biographie Wikipedia

  • Franziska Dorothea Lebrun, francisé en Francesca Dorothée Danzi, née Danzi le 24 mars 1756 à Mannheim, morte le 14 mai 1791 à Berlin, est une soprano et compositrice de musique allemande.D’origine italienne, son père, était le violoncelliste Innocenz Danzi et son jeune frère le compositeur et violoncelliste Franz Danzi. Elle était réputée pour sa virtuosité et très recherchée par les contemporains les plus renommés, tels que Schweitzer, Holzbauer, et Salieri pour les rôles principaux dans leurs œuvres les plus difficiles.Son talent n’était pas limité au chant et s’étendait également à la composition et au clavier ; douze sonates pour pianoforte et violon de sa main nous sont parvenues, dont six ont été enregistrées.

Pages équivalentes