Raymond Deiss (1893-1943)

Image non encore disponible
Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :Paris (France), 20-06-1893
Mort :Cologne (Allemagne), 25-08-1943
Note :
Éditeur de musique, résistant, il est mort en déportation en Allemagne en 1943, son fonds fut repris par Salabert après la guerre
ISNI :ISNI 0000 0000 0315 0961

Ses activités

Auteur de lettres2 documents

Destinataire de lettres1 document

  • Carte postale de Walter Gieseking à Raymond Deiss, Wiesbaden, 21 décembre 1934

    Description matérielle : 1 carte postale (1 f.) : 10,5 x 14,5 cm.
    Description : Note : Lettre autographe signée. - Raymond Deiss était l'éditeur du "Presto en si bémol" de Francis Poulenc (1934). - La date de la première exécution publique de cette pièce pour piano n'a pas été retrouvée par Schmidt, il signale celle par Poulenc à Oran le 13 février 1935, celle projetée par Gieseking pour le 13 janvier 1935 l'aurait donc précédée. - Dation Poulenc
    Sources : Francis Poulenc, Correspondance 1910-1963, éd. Myriam Chimènes, Paris, 1994. - Carl B. Schmidt, The Music of Francis Poulenc (1899-1963), a catalogue, Oxford, 1995
    Ancien possesseur : Francis Poulenc (1899-1963)
    Auteur de lettres : Walter Gieseking (1895-1956)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396318419]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Raymond Deiss (1893-1943)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Éditeur de musique. - Fonds absorbés : Benoît aîné et Hachette & Cie. - Racheté par Salabert en 1946

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Raymond Deiss, né à Paris, le 20 juin 1893 et mort à Cologne (Allemagne) le 25 août 1943, est un imprimeur et éditeur de musique français, résistant de la première heure.Connu à Paris avant guerre pour ne publier que la musique qu'il aime, Raymond Deiss édite Scaramouche de son ami Darius Milhaud et le Concerto pour Orgue de Poulenc.En octobre 1940, Deiss rédige et tire sur sa presse une feuille d'information qu'il baptise Pantagruel, probablement le premier journal clandestin français. Il publie 16 numéros avant d'être arrêté. Avec 45 militants de l'Armée des Volontaires, il est déporté à Trèves, le 9 octobre 1942, en vertu du décret Nacht und Nebel.Le 27 mai 1943, avec 6 membres de l'Armée des Volontaires, Deiss est condamné à mort par le 2e sénat du Volksgerichtshof et transféré à Rheinbach.Deiss est guillotiné à la prison de Cologne. Avec lui sont exécutés Charles Dommergue, André Lalanne-Picard, Philippe Bonny, Marcel Lepape, Raymond Cousin et Maxime Belleville.

Pages équivalentes