Chiara Margarita Cozzolani (1602-1676?): nom en religion

Pays :Italie
Sexe :féminin
Naissance :27-11-1602
Mort :1676
Note :
Moniale bénédictine du monastère de Santa Radegonda, Milan (professe en 1620). - Compositeur. - Cantatrice. - Morte entre le 4 mai 1676 et le 20 avril 1678
ISNI :ISNI 0000 0001 1025 036X

Ses activités

Compositeur36 documents

  • Contenu dans : Motets

    Alma redemptoris mater. - [16]

    Description matérielle : 1 partition (XXXII-271 p.) : fac-sim. ; 31 cm
    Description : Note : Réunit des motets tirés de : "Concerti sacri" (1642) ; "Salmi a otto voci concertati" (1650) ; "Scherzi di sacra melodia" (1648). - Ed. des textes et trad. en angl.. - Préf. et commentaire critique en angl.
    Édition : Madison : A-R ed. , cop. 1998

    [catalogue]
  • Contenu dans : Motets

    Ave mater dilectissima. - [12]

    Description matérielle : 1 partition (XXXII-271 p.) : fac-sim. ; 31 cm
    Description : Note : Réunit des motets tirés de : "Concerti sacri" (1642) ; "Salmi a otto voci concertati" (1650) ; "Scherzi di sacra melodia" (1648). - Ed. des textes et trad. en angl.. - Préf. et commentaire critique en angl.
    Édition : Madison : A-R ed. , cop. 1998

    [catalogue]
  • Contenu dans : Motets

    Ave regina caelorum. - [20]

    Description matérielle : 1 partition (XXXII-271 p.) : fac-sim. ; 31 cm
    Description : Note : Réunit des motets tirés de : "Concerti sacri" (1642) ; "Salmi a otto voci concertati" (1650) ; "Scherzi di sacra melodia" (1648). - Ed. des textes et trad. en angl.. - Préf. et commentaire critique en angl.
    Édition : Madison : A-R ed. , cop. 1998

    [catalogue]
  • Contenu dans : Vesper and compline music for eight principal voices Part one

    Beatus vir. - [9]

    Description matérielle : 1 partition (XXVII-264 p.) : 29 cm
    Description : Note : Réunit : "Domine ad adiuvandum" / Alessandro Grandi ; "Domine ad adiuvandum" / Chiara Margarita Cozzolani ; "Domine ad adiuvandum" / Giovanni Paolo Colonna ; "Laetatus sum" / Antonio Burlini ; "Nunc dimittis" / Francesco Soriano ; "Beatus vir" / Leandro Gallerano ; "Dixit Dominus" / Alessandro Grandi ; "Laetatus sum" / Alessandro Grandi ; "Beatus vir" / Chiara Margarita Cozzolani ; "Lauda Jerusalem" / Bonaventura Rubino. - Introduction et apparat critique
    Édition : New York ; London : Garland , 2001

    [catalogue]
  • Contenu dans : Motets

    Bone Jesu, fons amoris. - [9]

    Description matérielle : 1 partition (XXXII-271 p.) : fac-sim. ; 31 cm
    Description : Note : Réunit des motets tirés de : "Concerti sacri" (1642) ; "Salmi a otto voci concertati" (1650) ; "Scherzi di sacra melodia" (1648). - Ed. des textes et trad. en angl.. - Préf. et commentaire critique en angl.
    Édition : Madison : A-R ed. , cop. 1998

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Domine ad adiuvandum / Chiara Margarita Cozzolani, in Vesper and compline music for eight principal voices. Part one [Musique imprimée] / ed. with an introduction by Jeffrey Kurtzman..., 2001
  • Grove music online (2007-09-05)

Biographie Wikipedia

  • Chiara Margarita Cozzolani (27 novembre 1602 – vers 1676-1678), est une compositrice, chanteuse et religieuse bénédictine. Elle passa sa vie d'adulte cloîtrée dans le couvent de Santa Radegonda, à Milan, où elle devint abbesse et arrêta de composer. Plus d'une douzaine de femmes cloîtrées ont publié de la musique sacrée durant le XVIIe siècle en Italie.Née Margarita Cozzolani au sein d'une riche famille de Milan, elle entra au couvent et prononça ses vœux en 1620. Elle ajouta Chiara comme nom de nonne.Elle a publié quatre recueils musicaux, dont trois consacrés à des madrigaux entre 1640 et 1650, qui est la date de ses Vêpres, probablement le plus connu de ses ouvrages. Sa première publication, Primavera di fiori musicali est perdue.Dans le couvent de Santa Radegonda, les nonnes chantaient lors des principales fêtes religieuses, ce qui était suivi avec beaucoup d'attention par le monde extérieur. Comme abbesse de Santa Regonda, Cozzolani défendit la musique chantée par les nonnes, mise en cause par l'archevêque Alfonso Litta, qui voulait réformer le couvent en limitant la pratique de la musique et les autres contacts avec le monde extérieur. Les scrupules de l'archevêque ne durent pas être calmés par le compte rendu extatique de Filippo Picinelli, dans Ateneo dei letterati milanesi (Milan, 1670), qui trouvait que .Donna Chiara Margarita Cozzolani disparait des registres du couvent après 1676. La première édition intégrale de ses motets de une à cinq voix et basse continue date de 1998.

Pages équivalentes