Le temps qui court . Voix (4)
chanson polyphonique

Langue :français moyen (1400-1600)
Note :
1re éd. dans le recueil "Le huitiesme livre des chansons a quatre parties..." : Anvers : T. Susato, 1545 (RISM B/I 1545.16)

Éditions de l'œuvre

Partitions2 documents

  • Contenu dans : LE HVITIESME LIVRE DES // Chansons a quatre parties auquel sont // CONTENVES TRENTE ET DEVX CHANSONS // Convenables tant a la Voix comme aux Instruments. Correcte- // MENT IMPRIME EN ANVERS L'AN DE GRACE // Mil Cinq cent Quarante et cincq Au mois de May. //// Imprime En Anvers Per Tylman Susato. Imprimeur // et Correcteur de Musicque. Demeurant audict Anvers // auprez de la Nouvelle Bourse En la Rue // des Douze Moys. // Avecq Grace et Previlege De L'imperiale // Maiesté. //

    Le temps qui court requiert. - [15]

    Description matérielle : 2 vol. in-4° obl., xvi ff. chacun
    Description : Note : Superius, 155 x 200 mm. Bassus, 146 x 200 mm. Les autres vol. mq.
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1545
    Compositeur : Thomas Crecquillon (15..?-1557?)

    [catalogue]
  • Contenu dans : Cantiones quatuor vocum Thomasii Creqvillonis

    Le temps qui court requiert que l'on se tayse. - [17]

    Description matérielle : 1 partition (LXIII-126 p.) : 35 cm
    Description : Note : Réunit : "La mort par moy si souvent desirée" ; "L'ardant Amour souvent me veult contraindre" ; "Taire et souffrir ma douleur vehemente : response" ; "Larras tu cela, Michault ?" ; "Las, il faudra qu'ung estraingier la maine" ; "Las, je cognois qu'il est trop véritable" (2 versions) ; "Las, qu'on congneust mon vouloir sans le dire" ; "Las, veuille moy nommer doresnavant" ; "Le corps abscent cause en amour martire" ; "Le corps se plainct et maine grand tristesse" ; "Le cueur, le corps, le sens, l'entendement" ; "Le doulx baisir que j'eulx au departir" ; "Le patient et patiente" ; "Les yeux fichez vers ta tresdouce face" (2 versions) ; "Le temps qui court requiert que l'on se tayse" ; "Le triste cueur, puis qu'avecq vous demeure" ; "Loingtain d'espoir, banni de tout plaisir" ; "Medecin ne fauldroit avoir" ; "Mi levay pour ung matin" ; "Mon bon voloir et mon leal service" ; "Mon bon voloir et mon perfaict desir" ; "Mon ceur, mon corps se debattent ensemble" ; "Mon povre coeur, qui sans aulcun repos" ; "Mort m'a privé par sa cruelle envye" ; "Mort ou mercy, en languissant j'attens" ; "Ne pouldroit on par bon moyen trouver" ; "Oncques amour ne fut sans grand langueur" ; (3 versions) ; "O quel torment en lieu de reconfort" ; "Or me traictés ainsi qu'il vous plaira" ; "Or puis qu'Amour m'a volu faire avancer" ; "Or sus a cop, qu'on se resveille !" ; "O volupté, poison tresdangereux". - Apparat critique en anglais
    Édition : Middleton (Wis.) : American institute of musicology , 2003
    Compositeur : Thomas Crecquillon (15..?-1557?)

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cantiones quatuor vocum [Musique imprimée] / Thomasi[us] Crequill[o], 2003

Pages équivalentes