Jean V (roi de Portugal, 1689-1750)

Image non encore disponible
Pays :Portugal
Langue :portugais
Sexe :masculin
Naissance :Lisbonne, 22-10-1689
Mort :Lisbonne, 31-07-1750
Note :
Roi de Portugal (1707-1750)
Domaines :Histoire de l'Europe
Autres formes du nom :Jean V le Magnanime (1689-1750) (français)
João V o Magnanimo (1689-1750) (portugais)
João V (roi de Portugal, 1689-1750) (portugais)
ISNI :ISNI 0000 0003 8247 7840

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Contenu dans : D. João V e a arte do seu tempo... 2

    Correspondência. - [1]

    Description matérielle : 2 vol. in-8° (24 cm), ill., pl., couv. ill. [Don 781 et 782-63], 456 p., pl., 2 tabl. h. t. dépl.
    Édition : : Edição do autor : Tip. Mafra agricola,] , 1962

    [catalogue]
  • Contenu dans : Collecçaõ das leys...

    Pragmatica do anno de 1749. - [1]

    [catalogue]

Commanditaire du contenu1 document1 document numérisé

  • Les Évangiles canoniques sont au nombre de 4 attribués par la Tradition à saint Matthieu, à saint Luc, à saint Marc, et à saint Jean. Les trois premiers sont dits Évangiles "synoptiques" parce que leur confrontation sur trois colonnes parallèles fait apparaître des ressemblances précises dans le fond et dans la forme. L'Évangile de Marc, le deuxième dans l'ordre traditionnel, est en réalité le plus ancien et constitue avec un recueil primitif des paroles du Seigneur, une des pricipales sources utilisée par les deux autres

    Bible. N.T.. - Évangiles avec Jean V (roi de Portugal, 1689-1750) comme commanditaire du contenu

Dédicataire1 document1 document numérisé

  • Mappa geral dos Reynos de Portugal e dos Algarves dividos pelas suas Provincias, Conforme as informaçoens mais exac.

    Description matérielle : 1 carte : ms. col. ; 102 x 66 cm
    Description : Note : Titre en haut et à gauche dans un cartouche ornementé aux armes des royaumes de Portugal et d'Algarves
    Échelle : Petipe 10 [= 9,4 cm ; 1 : 665 000 environ]
    Édition : Lisboa : [s.n.] , 1730
    Dessinateur : Guillaume-François-Laurent Debrie

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406154679]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean V (roi de Portugal; 1689-1750)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Pragmatica do anno de 1749 / [Jean V, roi de Portugal], [1749]
  • GDEL : Jean V le Magnanime
    Encycl. Portugal-Brésil

Autres formes du nom

  • Jean V le Magnanime (1689-1750) (français)
  • João V o Magnanimo (1689-1750) (portugais)
  • João V (roi de Portugal, 1689-1750) (portugais)

Biographie Wikipedia

  • Jean V le Magnanime (en portugais João o Magnânimo) – (né à Lisbonne le 22 octobre 1689 – mort à Lisbonne le 31 juillet 1750), 24e roi du royaume de Portugal et des Algarves, succède à son père Pierre II en décembre 1706, puis est intronisé le 1er janvier 1707. Il instaure un régime absolutiste, sur le modèle de celui de Louis XIV. L’or du Brésil, dont il perçoit le cinquième, lui en donne les moyens. Il obtient du Saint-Siège le titre de patriarche pour l’évêque de Lisbonne et celui de Très-Fidèle pour lui.Dès le début du règne, les Portugais connaissent une grave défaite aux côtés des Anglais à la bataille d'Almansa et presque tous ceux qui y ont participé sont tués ou fait prisonniers. En 1708, alors que la guerre continue, Jean V et le roi Philippe V d'Espagne conviennent d'empêcher les hostilités contre les vignerons et les laboureurs. Le 7 mai 1709, les espagnols du marquis de Bay, victorieux dans les plaines de Gudina s'emparent du château d'Alconchel, en Estrémadure. L'année suivante, Bay contraint l'armée portugaise à l'inaction en l'empêchant d'entrer en Espagne. Le 21 septembre 1711, les Français de René Duguay-Trouin prennent et rançonnent Rio de Janeiro. Le 11 avril 1713, la paix est signé à Utrecht avec la France, puis le 6 février 1715 avec l'Espagne. À l'exception d'une escadre envoyée pour soutenir le pape et Venise contre les Turcs, la suite du règne de Jean V se termine dans la paix.En 1720, il supprime la Compagnie du Commerce du Brésil et rétablit l’exclusive coloniale, tout en accordant des contrats à des entrepreneurs privés (asiento) et maintient le système des convois, organisés sous l’autorité du Conseil des Finances. Grâce aux grandes rentrées d'argent (or et diamants brésiliens, exportation des vins portugais...), il lance plusieurs projets de construction. Pour alimenter Lisbonne en eau, il conçoit avec plusieurs ingénieurs un grand aqueduc, tandis que beaucoup voyaient des canalisations souterraines, ce projet qui devait durer six ans sera bien plus loin et vivement critiqué en raison de son coût qui impliquera la création d'un nouvel impôt. En outre, il créera un grand et splendide palais qui, comme l'Escurial, était centré autour d'une basilique.Ami des arts et des lettres, Jean V fonde l'Académie royale d'histoire de Portugal le 8 décembre 1720 ; il fait venir à Lisbonne Domenico Scarlatti pour que ce dernier enseigne le clavecin à sa fille Maria-Barbara. En 1725, il obtient du pape Benoît XIII que les prisonniers du tribunal du Saint-Office soient défendus par des avocats. Malade durant les huit dernières années de sa vie, il laisse à sa mort en 1750 un royaume endetté, notamment auprès de la France, suite aux ralentissement des entrées d’or du Brésil.

Pages équivalentes