Jean Joseph Taillasson (1745-1809)

Image non encore disponible
Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :Bordeaux, 06-07-1745
Mort :Paris, 21-10-1809
Note :
Peintre et dessinateur
Domaines :Dessin. Arts décoratifs
Peinture
ISNI :ISNI 0000 0000 8101 6530

Ses activités

Dessinateur du modèle4 documents3 documents numérisés

Auteur du texte1 document1 document numérisé

  • Carton de l'école d'athenes par raphael. taillasson. 1799.

    Description matérielle : P. 477-480, [4] p. : 19 cm
    Description : Note : Transcription ms. d'un texte de Jean Joseph Taillasson à propos d'un carton de Raphaël préparatoire à sa fresque intitulée L'Ecole d'Athènes.
    Sources : Catalogue de la collection de pièces sur les beaux-arts, imprimées et manuscrites, recueillie par Pierre-Jean Mariette, Charles-Nicolas Cochin et M. Deloynes / par Georges Duplessis, 1881, 554

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb426281174]

Dessinateur1 document

  • ["Seigneur! Voyez ces yeux" ]

    [dessin], [Scène de la tragédie Rodogune de Pierre Corneille]

    Description matérielle : 1 dessin : Dessin à la plume et la sépia ; 32,8 x 39,7 cm (f.)
    Description : Technique de l'image : dessin. - sépia. - plume
    Note : Le dessin est préparatoire au tableau homonyme conservé au Museum of Fine Arts de Boston, qui représente la fin de la pièce: la scène 4 de l'acte 5
    La composition est typique du néoclassicisme qui se développe à la fin du XVIIIe siècle et dont l'exemple le plus célèbre est le peintre Jacques-Louis David. Ici, la scène tirée de la tragédie de Pierre Corneille Rodogune est représentée comme une scène de théâtre peinte, en suivant les conventions du jeu et de la mise en scène de la tragédie au théâtre: le fond de scène définit un espace théâtral, les émotions se doivent d'être dignes et la gestuelle éloquente afin d'instituer un effet de grandeur chez les personnages et d'édifier le spectateur
    Dans cette scène, l'exclamation est prononcée à l'encontre de Cléopâtre par la princesse de Séleucie, Rodogune. En effet, cette pièce centrée sur la mise en scène d'une lutte et des passions pour le pouvoir fait de Cléopâtre une reine jalouse qui tente d'assassiner divers membres de la famille de Rodogune, notamment cette dernière. Ce moment est la dénonciation de son complot, reposant sur la culpabilité ou la méfiance contenue dans le seul regard de la reine dissimulatrice et qui mènera à son repentir sous la forme d'un suicide
    Sources : Catalogue de dessins relatifs à l'histoire du théâtre conservés au Département des estampes de la Bibliothèque nationale, avec la description d'estampes rares sur le même sujet, récemment acquises de M. Destailleur / par Henri Bouchot, 1896, n. 413
    Sources : http://www.mfa.org/collections/object/seigneur-voyez-ces-yeux-cleopatra-discovered-by-rodogune-to-have-poisoned-the-nuptial-cup-34420

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45043767x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean Joseph Taillasson (1745-1809)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bén.
    Thi. Bec.

Biographie Wikipedia

  • Jean-Joseph Taillasson, né le 6 juillet 1745 à Bordeaux et mort le 11 novembre 1809 à Paris, est un peintre, illustrateur et critique d'art français.

Pages équivalentes