Antoine François Desrues (1744-1777)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1744
Mort :1777
Note :
Criminel célèbre dans le Paris du XVIIIe siècle
Domaines :Droit
Autre forme du nom :Antoine François Derues (1744-1777)
ISNI :ISNI 0000 0003 8296 2993

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Antoine François Desrues (1744-1777)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Épices et poisons : la vie d'Antoine-François Dérues, l'empoisonneur du XVIIIe siècle / Bernard Hautecloque, impr. 2009

Autre forme du nom

  • Antoine François Derues (1744-1777)

Biographie Wikipedia

  • Antoine-François Desrues, né en 1744 à Chartres et roué en 1777 à Paris, est un empoisonneur français.Marchand épicier à Paris, Desrues s’enrichit par des escroqueries et des crimes et sut, par son hypocrisie, se faire une telle réputation de vertu que pendant longtemps on ne put le soupçonner. Ayant acheté à M. de La Motte, écuyer du roi, la terre de Buisson-Soëf, qu’il devait payer 130 000 livres, il résolut de faire mourir toute la famille de son créancier afin de s’emparer du bien sans rien débourser : il avait déjà empoisonné la femme et le fils, lorsque son crime fut découvert. Il fut roué vif en 1777 en place de Grève à Paris, son corps fut brulé et cendres dispersées.Ce fut Charles-Henri Sanson, futur bourreau du roi Louis XVI, qui procéda au supplice.Soutenu par le petit peuple qui voyait en lui un simple martyr, victime de l’arbitraire royal ne lui ayant même pas épargné le bûcher, ce fils de petit boutiquier eut ses cendres filtrées par une foule étant allée jusqu’à se battre pour en récupérer le moindre bout d’os, reliques auxquelles elle attribuait des vertus magiques (enrichissement) et qui furent ensuite l’objet d’un commerce.Sa femme, enfermée à la Salpêtrière, fut assassinée par les émeutiers lors des massacres de Septembre, en 1792.

Pages équivalentes