François Antoine Vassé (1681-1736)

Illustration de la page François Antoine Vassé (1681-1736) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1681
Mort :1736
Note :
Sculpteur, décorateur. - A notamment travaillé au château de Versailles
ISNI :ISNI 0000 0003 6478 2593

Ses activités

Dessinateur14 documents8 documents numérisés

  • [Dessin de la figure du Roy sur un piédestal pour être placée dans la cour de l'Hôtel des Invalides]

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 52,7 x 42,4 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : Sur l'inscription placée au dessous des armes de France, on distingue la date de 1724. Le monument quadrangulaire orné de deux statues en bronze de Mars et Minerve, de deux médaillons (dont l'un semble retracer la visite de Louis XIV aux Invalides) alternant avec deux inscriptions, est couronné par une statue en pied du roi qui pourrait être attribuée par son style et son ornementation à François-Antoine Vassé. Quatre devis concernant la base du monument de marbre veiné bleu (87 725 l.), la fonte des deux allégories et des écussons aux armes de France (82 000 l.) et le transport de la statue en pied déjà exécutée, depuis Versailles (14 932 l.) sont conservés dans les dossiers 62 à 65 de HD-135. Toutefois ils font apparaître le nom de Guillaume Coustou comme responsable et auteur de ce monument qui ne fut jamais érigé et auquel on substitua en 1734 le relief équestre ornant le tympan de l'entrée de l'hôtel, exécuté par ce même Coustou
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 54
    Dessinateur : Guillaume Coustou (1677-1746)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402722965]
  • [Paris, cathédrale Notre-Dame] Deux desseins de l'arcade et de la niche où est placée la châsse de saint Marcel, derrière le choeur de laditte église [projets pour le revers du maître-autel et la châsse de saint Marcel]

    [dessin]

    Description matérielle : 2 dess. : plume, encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 34,6 x 18,5 et 27,5 x 22,2 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : Le tracé de l'emplacement de la châsse de S. Marcel, autrefois comprise dans l'autel gothique, est déjà indiqué au crayon sur le second projet (dessin n° 674), puis disparait des propositions suivantes. La châsse elle-même, dessinée par F. A. Vassé, ne fut placée au revers du maître-autel qu'en 1718. A nouveau déplacée au XIXe siècle, il est difficile de savoir lequel des deux projets de Vassé faisant suite à deux esquisses de R. de Cotte (cf. dessins 2677 et 2677a), fut réalisé
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 47
    Commanditaire du contenu : Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40272053b]
  • [Paris, cathédrale Notre-Dame] Deux différents desseins projettez pour la chapelle de la Sainte Vierge en laditte église ; [second projet pour l'autel de la Vierge]

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : plume, encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 61,7 x 48,5 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : Si on considère le dessin d'Oppenord comme un projet pour un autel central de la Vierge (cf. dessin 2220), celui-ci par François-Antoine Vassé serait le second projet dans le temps (avant 1718) et annonce déjà la réalisation définitive avec deux autels symétriques séparés par la grille du choeur qui remplacent l'ancien jubé (cf. dessin 679). De l'ancien autel d'Anne d'Autriche, Vassé conserve la statue de la Vierge vêtue à l'espagnole, mais posée sur une nuée avec des chérubins et surmontée d'un dais très mouvementé. Sur la corniche plate de l'autel des médaillons représentent les litanies de la Vierge, et, de part et d'autre de l'autel, sont placés deux candélabres et deux statues de sainte Geneviève (?) et de saint Denis (?). Enfin sur le devant de l'autel de brèche du Languedoc, médaillon représentant le profil de la Vierge âgée (?). L'aspect composite de la décoration à la fois archaïsante et audacieuse pour ce qui est du baldaquin, fait penser qu'il s'agissait pour Vassé d'une sorte d'exercice de style, davantage que d'un véritable projet
    Sources : Fonds robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 47
    Commanditaire du contenu : Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40272059d]
  • [Paris, cathédrale Notre-Dame : élévation dudit coffre d'autel]

    [dessin]

    Description matérielle : 2 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 25,6 x 53,5 et 13 x 46 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : Deux esquisses pour le devant du maître-autel, une au recto, l'autre au verso
    Le devant du maître-autel commandé à Vassé au moment où Van Clève achevait la sculpture de celui de Versailles, fit l'objet de débats houleux entre les chanoines de Notre-Dame et le duc d'Antin (cf. Krause, p.74), mais cette esquisse assez chargée fut finalement celle retenue pour l'exécution et non pas celle au semis de fleurs de lys avec la colombe du Saint-Esprit au centre (cf. dessin 1862a)
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 47
    Commanditaire du contenu : Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402720509]
  • [Paris, cathédrale Notre-Dame : projet pour l'autel de St Sébastien]

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : plume, encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 28 x 24,3 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : La dédicace et la décoration de cette chapelle posaient déjà problème avant les travaux de 1699; elle semble avoir été dédiée à S. Sébastien jusqu'à ce que le cardinal de Noailles demande à Nicolas Coustou en 1721 d'y placer une statue de S. Denis. Un devis du 26 novembre 1719 dressé par Frémin pour 18 350 l. (cf. Hd 135 dossier 187), concerne la décoration de l'autel au centre duquel devait être placé un tableau. Notre dessin est donc antérieur à cette proposition et se rattache manifestement aux dessins précédents dûs à F.A. Vassé; il est d'ailleurs voisin de celui du nouveau jubé (dessin 679). Toutefois la statue de S. Sébastien est différente et plus réaliste, les statues de Ste Elisabeth et de St Roch interverties et les colonnes encadrant l'autel sont dédoublées
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 47
    Commanditaire du contenu : Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402720629]

Dessinateur du modèle2 documents1 document numérisé

Autre2 documents1 document numérisé

  • [Bonn, palais du Buen Retiro] Autre plan en grand d'une partie dudit palais aussi coté [plan du premier étage des appartements de l'Electeur regardant vers l'Ouest suivant le seond projet]

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : plume et encre de Chine, pierre noire ; 27 x 92,8 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - pierre noire
    Note : Ce plan détaillé qui fait apparaitre non seulement la destination des pièces, mais de nombreux éléments relatifs à leur décoration correspond sous une dénomination différente aux pièces C à L du dessin précédent. Il date sans doute de la reprise en main des travaux du Buen-Retiro par Hauberat en octobre 1717, quand il confia à Rousseau les travaux de menuiserie et notamment la décoration des frises des plafonds, confirma à Oppenord sa demande d'un dessin pour la cheminée du Cabinet des glaces, commanda à Vassé des bras de lumière de bronze doré, fit éxécuter à Francfort un meuble d'argent pour la salle d'audience et des ornements de cheminée également en argent sur des dessins de Ballin, mais jugé finalement trop cher. La parenté de la décoration du palais de Bonn avec celle de Meudon où les deux Electeurs avaient vécu leur exil, est ici évidente
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 352
    Autre : Claude Ballin (1615-1678), Guillaume Hauberat (architecte, 16..-17.. ), Gilles-Marie Oppenort (1685-1742), Guy Louis Vernansal (1689?-1749), Joseph Vivien (1657-1734)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40262255c]
  • [Différents plans relatifs à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris]

    [dessin]

    Description matérielle : 49 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : Le 18 février 1638, Louis XIII avait placé son royaume sous l'invocation de la Vierge et s'était engagé à reconstruire le maître-autel de Notre-Dame en y plaçant une Pietà sculptée. Ce n'est que sous Louis XIV que "le voeu" fut réalisé et que l'on commença en avril 1699 à détruire l'ancien choeur, le retable, le jubé et que l'on déplaça les châsses, notamment celle de S. Marcel. J. Hardouin-Mansart proposa un premier projet d'autel couronné d'un dôme (cf. Arch. nat. O1 1690) au-dessus duquel deux anges portaient un globe terrestre surmonté d'une croix et divers projets pour le choeur, mais l'argent manqua jusqu'au don du chanoine Delaporte en 1708. R. de Cotte reprit alors l'idée de l'autel avec dôme à colonnes, achevé par Jules-Robert de Cotte en 1714. Le degré conduisant à l'autel était en marbre du Languedoc, le maître-autel en marbre d'Egypte et son devant en bronze doré, représentant une mise au tombeau par Louis-Claude Vassé sur un dessin de son père François-Antoine. Sur des piédestaux, deux anges de métal en adoration avaient été fondus par Claude-Augustin Cayot. Derrière l'autel était placée la Pietà de Nicolas Coustou et sur deux socles de part et d'autre les deux statues de Louis XIII par Guillaume Coustou et de Louis XIV par Antoine Coysevox, qui avaient été sculptées en 1715. Le fond du choeur fut revêtu de marbre et orné de statues des douze Vertus. Le sol enfin fut recouvert d'un nouveau dallage en mosaïque de marbre, et de nouvelles stalles sculptées par Jules Degoullons avec l'aide de Jean Denel et Louis Marteau furent installées en 1719, surmontées de huit tableaux (Annonciation par Hallé, Visitation par Jouvenet, Nativité et Adoration des Mages par Charles de La Fosse, Présentation au Temple et Fuite en Egypte de Louis de Boullongne, Jésus parmi les docteurs et Assomption d'Antoine Coypel). Autour du choeur on plaça de grandes grilles exécutées par Louis Fondrain, Nicolas Parent, Jacques Petit et François Caffin pour la grande porte du choeur. En outre, l'autel de la Vierge, qui faisait face à la nef, fut reconstruit en 1717 sur un dessin de F. A. Vassé et aux frais du cardinal de Noailles. Il était en marbre griotte avec des consoles de bronze doré, un tabernacle surmonté d'une statue de la Vierge et couronné d'un baldaquin que supportaient quatre colonnes. Enfin la grande rose du croisillon Sud étant délabrée, le cardinal de Noailles chargea Germain Boffrand entre 1725 et 1727 d'en reconstruire une nouvelle, dont la vitrerie fut exécutée par Guillaume Brice et Benoit Michu. En 1726 la couverture de la cathédrale fut entièrement refaite, on supprima de nombreuses gargouilles et ôta plusieurs statues; quant à l'intérieur de l'église, il fut totalement reblanchi. Les dessins conservés dans le fonds R. de Cotte retracent bien les étapes successives de ces travaux de réfection et de reconstruction et sont à attribuer à Pierre Lepautre pour les premiers projets de 1699 imaginés par Hardouin-Mansart, et à François-Antoine Vassé pour ceux plus tardifs du maître-autel et de l'autel de la Vierge
    Sources : Marcel, p.46-49; Aubert, p.22-30; Kimball, p.84-99; Pons, passim; Krause, passim
    Édition : , [1699-1727]
    Dessinateur : Germain Boffrand (1667-1754), Claude-Augustin Cayot (1667-1722), Guillaume Coustou (1677-1746), Antoine Coysevox (1640-1720), Jules Degoullons (sculpteur, 16..-17.. ), Pierre Lepautre (1660-1744)
    Commanditaire du contenu : Agence Jules Hardouin-Mansart, Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402720373]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Pages équivalentes