Jan van de Ryn (1610-1678)

Pays :Pays-Bas avant 1830
Sexe :masculin
Naissance :Dunkerque (Nord, France), 1610
Mort :Dunkerque (Nord, France), 1678
Note :
Portraitiste
Autre forme du nom :Jean de Reyn (1610-1678)
ISNI :ISNI 0000 0000 8112 5411

Ses activités

Illustrateur1 document

  • [Recueil. Oeuvre de Jean de Reyn]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40430820m]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bén.

Autre forme du nom

  • Jean de Reyn (1610-1678)

Biographie Wikipedia

  • Jean de Reyn ou Jan van Ryn, né à Dunkerque en 1610 et mort en 1678, peintre portraitiste et de peinture religieuse, flamand devenu français par extension territoriale de la France.Jean de Reyn fut l'élève du peintre Antoine van Dyck qu'il suivit en Angleterre.En 1662, Jean de Reyn est devenu français à la suite de la prise de possession définitive de Dunkerque rachetée à l'Angleterre par Louis XIV ; il a fait le portrait du comte d'Estrades, gouverneur de cette ville pour la France. Jean de Reyn travailla aux écussons et aux armoiries de Sa Majesté le Roy de France, ainsi qu'aux peintures commandées lors de l'entrée de Louis XIV à Dunkerque, travaux pour lequel il reçut par l'ordonnance du 23 mai 1663, quinze livres et peint également les armoiries du roi en grand tableau, par ordonnance du 11 de mars 1663, pour deux cent douze livres. Il peignit l'« Adoration des Mages » que possède l'église Saint-Martin à Bergues, ainsi que des toiles Église paroissiale Saint-Éloi, ou celle de Saint-Martin.Il réalisa la toile célèbre « Le fils aîné (1643-1698) de Pierre Corneille, en tenue de capitaine des Chevau-légers » exposé au musée Lambinet de Versailles.Il peignit également « Le joueur de luth », exposé au Museum of Fine Arts de Boston (États-Unis), et les portraits des Colaert.

Pages équivalentes