Jan Van Scorel (1495-1562)

Pays :Pays-Bas avant 1830
Sexe :masculin
Naissance :Scorel (Pays-Bas), 1495
Mort :Utrecht (Pays-Bas), 1562
Note :
Peintre d'histoire et de portraits
Autre forme du nom :Jan Van Scorel (1495-1562)
ISNI :ISNI 0000 0000 8343 9860

Ses activités

Illustrateur2 documents

  • [Recueil. Cartes postales. Jan Van Scorel]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Peintre

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40567302s]
  • [Recueil. Oeuvre de Jan van Scorel]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Peintre

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40436308t]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bén.

Autre forme du nom

  • Jan Van Scorel (1495-1562)

Biographie Wikipedia

  • Jan van Scorel (1495 à Schoorl - 6 décembre 1562 à Utrecht), dans la République des Lettres Ioannes Scorellus, est un peintre hollandais à qui on attribue l'introduction aux Pays-Bas de l'art de la Renaissance italienne. On ignore s'il commença sa formation avec Jan Gossaert à Utrecht ou avec Jacob Cornelisz à Amsterdam, mais sa technique est proche de celle de ces maîtres et il les rencontra par la suite. Van Scorel commença à voyager en Europe après ses vingt ans, d'abord à Nuremberg puis en Autriche. C'est là qu'il finit son premier tableau important intitulé Sippenaltar. Giorgione a influencé Van Scorel lors du séjour de celui-ci à Venise. Van Scorel quitta ensuite Venise pour Rome puis effectua un pèlerinage en Terre sainte. Il a souvent peint des vues de Jérusalem par la suite.Outre Giorgione, Raphaël et Michel-Ange sont ses maîtres. Sa peinture comprend des sujets religieux (L'adoration des mages, 1519; Marie-Madeleine, vers 1528) et un Paysage avec tournoi et chasseur (1519-1520, Chicago, Art Institute)On retrouve son effigie dans Les effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.Il est ami de Jean Second, dont il fit le portrait et dont il existe une gravure célèbre, et fait partie de ses correspondants (Epistolarum libri duo).

Pages équivalentes