Jean-Jacques Heilmann (1822-1859)

Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :Mulhouse, 1822
Mort :Mulhouse, 1859
Note :
Photographe. Après avoir débuté en Alsace, il s'installe à Pau en 1852, et à Eaux-Bonnes. - En 1854, il ouvre une imprimerie photographique et participe à la fondation de la Société scientifique, artistique et photographique des Basses-Pyrénées. - Membre fondateur de la Société française de photographie (1854)
ISNI :ISNI 0000 0000 0884 4938

Ses activités

Photographe1 document

  • [Recueil. Photographies positives. Oeuvre de Jean-Jacques Heilmann]

    Description matérielle : 28 photogr. pos. montées sur carton : papier albuminé : formats divers
    Description : Technique de l'image : photographie positive. - papier salé
    Note : Contient aussi 1 gravure sur bois, signée J. Worms, extraite de "L'Illustration" du 14 juillet 1855, ainsi qu'une reproduction de la page 21 de "L'illustration" du 14 juillet 1855. - Pour le détail de l'oeuvre, consulter "L'inventaire des photographes du 19e siècle", dactylogr.
    Graveur : Jules Worms (1832-1924)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40479253x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Dict. de la photo, 1996

Biographie Wikipedia

  • Jean-Jacques Heilmann (1822–1859) est un photographe français, né dans une famille de la bourgeoisie protestante de Mulhouse (Alsace), ayant réalisé l’essentiel de son œuvre à Pau (Pyrénées-Atlantiques) entre 1852 et 1857.Membre fondateur en 1854 de la Société Française de Photographie, et membre associé du Photographic Club of Great Britain, il exposa son travail à l'Exposition universelle de 1855 à Paris.Il faisait partie avec John Stewart et Farnham Maxwell-Lyte du groupe des « photographes primitifs palois », appelé aussi « École de Pau », travaillant sur la région de Pau, le Béarn et les Pyrénées (portraits, paysages et vues urbaines) alors qu’aucun d’entre eux n’était originaire de cette région. Il réalisa des calotypes d’un grand raffinement. Il ouvrit à Pau en 1854 une imprimerie photographique inspirée de celle de Louis Désiré Blanquart-Evrard et inventa un procédé d’agrandissement des négatifs.Son père était Josué Heilmann (1796–1848), manufacturier mulhousien et inventeur de systèmes d’amélioration des machines à tisser.Collections de photographies de Jean-Jacques Heilmann et de l’École de Pau : Cleveland Museum of Art Musée pyrénéen de Lourdes Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques↑ ↑

Pages équivalentes