Lawrence Lessig

Country :États-Unis
Language :anglais
Gender :masculin
Note :
Juriste. - Professeur de droit à l'Université de Stanford, Californie (en 2005)
ISNI :ISNI 0000 0001 1963 719X

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • L'avenir des idées

    le sort des biens communs à l'heure des réseaux numériques

    Material description : 1 vol. (V-414 p.)
    Note : Note : Index
    Edition : Lyon : Presses universitaires de Lyon , DL 2005
    Traducteur : Alain Bony (19..-2006), Jean-Baptiste Soufron

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40015030t]
  • Code

    version 2.0

    [2nd ed.]
    Material description : 1 vol. (XVII-410 p.)
    Note : Note : Notes bibliogr. p. 347-397
    Edition : New York : Basic books , 2006

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42037696k]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

  • This experimenting space presents innovating visualizations of data.bnf.fr data: diagrams, timelines, maps. This data is available and freely usable (Open license), in RDF or JSON.

Sources and references

Sources

  • L'avenir des idées : le sort des biens communs à l'heure des réseaux numériques / Lawrence Lessig ; texte traduit de l'anglais (USA) par Jean-Baptiste Soufron et Alain Bony, DL 2005
  • VIAF (2012-04-12)

Wikipedia Biography

  • Lawrence Lessig (né le 3 juin 1961 dans l'État du Dakota du Sud aux États-Unis) est un juriste américain de notoriété internationale. En 2010, il est professeur de droit (C. Wendell and Edith M. Carlsmith Professor of Law) au Harvard Law School (Université Harvard, Massachusetts) où il a fondé le Center for Internet and Society.Spécialiste de droit constitutionnel et de droit de la propriété intellectuelle, il est un défenseur réputé de la liberté sur Internet et s’oppose à une interprétation extensive du droit d'auteur qui porte atteinte au potentiel de création et aux échanges en ligne. Il est l'une des voix les plus écoutées dans les débats sur les limites du droit d’auteur et sur le développement mondial de l'Internet. Il est fondateur et président du conseil d'administration de l'organisation Creative Commons.

Closely matched pages