Giovanni Goria (1943-1994)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :30-07-1943
Mort :21-05-1994
Note :
Homme politique
Domaines :Science politique
Autre forme du nom :Giovanni Giuseppe Goria (1943-1994)
ISNI :ISNI 0000 0000 3556 2258

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Discorsi parlamentari

    1976-1992

    Description matérielle : 1 vol.(XXXVI-869 p.)
    Édition : Roma : Camera dei Deputati , 2004
    Éditeur scientifique : Anton Paolo Tanda

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40006227h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Giovanni Goria (1943-1994)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Giovanni Giuseppe Goria (1943-1994)

Biographie Wikipedia

  • Giovanni Goria, de son nom complet Giovanni Giuseppe Goria, né le 30 juillet 1943 à Asti (Piémont), mort le 21 mai 1994 dans la même ville, était un homme politique italien.Giovanni Goria adhère à la Démocratie chrétienne italienne en 1960, exerçant diverses responsabilités locales au sein du parti.En 1976, il est élu à la Chambre des députés.Il exerce ensuite diverses responsabilités ministérielles :du 28 juin 1981 au 23 août 1982 : sous-secrétaire d'État chargé du Bilan, dans le gouvernement Spadolini,du 1er décembre 1982 au 4 août 1983 : ministre du Trésor, dans le 5e gouvernement Fanfani,du 4 août 1983 au 1er août 1986 : ministre du Trésor, dans le 1er gouvernement Craxi,du 1er août 1986 au 17 avril 1987 : ministre du Trésor, dans le 2e gouvernement Craxi,du 17 avril 1987 au 28 juillet 1987 : ministre du Trésor et, par intérim, ministre du Bilan et de la Programmation économique, dans le 6e gouvernement Fanfani.Sa carrière politique culmine, du 28 juillet 1987 au 11 mars 1988, lorsqu'il occupe les fonctions de président du Conseil des ministres italien.Il est élu au Parlement européen, en juin 1989, mais abandonne son mandat en 1991, après son retour au gouvernement.Il occupe à nouveau des fonctions ministérielles dans deux gouvernements :du 12 avril 1991 au 24 avril 1992 : ministre de l'Agriculture et de la Foêt, dans le 7e gouvernement Andreotti,du 28 juin 1992 au 28 avril 1993, ministre des Finances, dans le 1er gouvernement D'Amato.Impliqué dans le scandale politico-financier révélé par l'« Opération Mains propres » (Mani pulite), il est contraint à la démission, en même temps que son parti, la Démocratie chrétienne, doit se résoudre à l'auto-dissolution.Atteint d'une longue maladie, Giovanni Goria meurt dans sa ville natale, le 21 mai 1994, avant la fin de l'instruction judiciaire ouverte contre lui.

Pages équivalentes